AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Ven 23 Aoû - 15:45

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
Traversant les airs à une vitesse fulgurante à bord de mon armure, je sers les dents jusqu'à ce que j'aperçoive ma luxueuse demeure. La douleur à la poitrine que je ressentais tout à l'heure sur les lieux du drame est toujours présente, voir même un peu plus persistante. Cependant, je préfère tout de même vivre ma souffrance seul qu'en compagnie de Jean et d'Abby. Même si je suis du genre à aimer apporter toute l'attention sur moi, en ce qui concerne la pitié : non merci.

« Monsieur... »
« C'est bon Jarvis, de retour au bercail ! Et oui je sais, j'aurai du t'écouter et faire un peu plus attention blablabla... »

Volant en direction de la grande ouverture menant directement à ce qui me sers à la fois de garage et de laboratoire, je me pose au centre de la pièce déclenchant ainsi le mécanisme me permettant de quitter mon armure pièce par pièce. Une fois à nouveau moi-même, je ressentis comme un petit vertige mais rien de bien grave. Enfin, il en faut un petit peu plus pour me faire tomber. Néanmoins, cette douleur ne manque pas de me mettre sur les nerfs. Énervé de n'être sur aucune piste pour le moment concernant un antidote, n'aimant pas être dans cet état et n'ayant pas trop aimé voir Jean non plus aussi mal en point même si elle s'est mieux débrouillé que moi pour le cacher. Prenant le premier objet me passant sous la main, je le sers un instant entre mes mains avant de le balance contre le mur histoire de dépenser rapidement ma frustration.

Le visage légèrement froncé par la contrariété et la douleur, je monte à l'étage en direction de ma chambre puis de la salle de bain. Balançant mes vêtements au sol, dont la plupart sont tout de même infesté de sable, je me prend une bonne petite douche froide histoire de paraître plus propre et surtout de calmer mes nerfs. Une fois cela fait, j'en sors déjà un peu plus apaisé. Me dirigeant jusqu'à ma commode, j'enfile un jeans et un fin t-shirt blanc faisant particulièrement bien ressortir mon côté ténébreux. Observant un instant et pensivement mon réacteur ARK, des tas de pensées me vinrent en tête. Comme lorsque je n'avais pas encore trouvé le moyen d'allonger ma vie et où je croyais vivre mes derniers instants. En ce moment, depuis le drame de Seattle, j'avais l'impression d'être retombé dans ce même état d'esprit...

« Votre "cocktail" est prêt, Monsieur... »

Soupirant légèrement, je descend et prend à présent la direction de la cuisine pour y retrouver mon petit robot articulé tant adoré en train de déposer mon cocktail d'antidouleur sur la table. M'installant lourdement sur le plan de travail, je regarde la boisson immonde se trouvant dans le verre mais qui est pour le moment mon seul remède pour apaiser les symptômes. Bref, je suis blasé...

« Est-ce vraiment nécessaire, Jarvis... ? »
« La toxine que votre corps a involontairement ingéré semble affecter de plus en plus vos fonctions vitales, Monsieur. L'utilisation trop fréquente de l'armure n'arrange pas les choses. Il est donc nécessaire que vous preniez cet antidote afin d'en apaiser les symptômes. »
« Sans blague... »

Même si comme toujours, cela ne m'enchante guère de boire cette mixture épaisse et verdâtre, je m'efforce à l'ingurgiter le plus vite possible. Mais malgré le fait que cela affecte beaucoup mon moral, je sais que je dois faire le nécessaire pour garder la tête hors de l'eau. Malheureusement, étant du genre à trop penser... c'est difficile.

« Eurk... ! »
« Monsieur, il semblerait que vos invitées soient arrivées. »

Laissant le verre vide à la disposition de mon robot, je saute du plan de travail pour me diriger vers la porte d'entrée sans oublier de me recoiffer vite fait à l'aide de mes mains juste avant de leur ouvrir et de jouer à nouveau la comédie en prenant un faux accent bourgeois.

« Oh vous voilà ! Soyez la bienvenue dans mon humble demeure. Mais entrez donc chères demoiselles... »

Faisant une petite révérence, je referme tranquillement la porte derrière elle avant de reprendre mon sérieux. Enfin sérieux... c'est un bien grand mot. Je ne manque cependant pas d'être soulagé de déjà les retrouver, pensant qu'il vaille mieux que je sois en bonne compagnie plutôt que seul à ruminer une affaire encore impossible à résoudre. Claquant mes doigts nerveusement et machinalement, je me tourne vers mes charmantes convives tout en me plaçant entre le salon, cerné entre de gigantesques baies vitrées, et la cuisine toute aussi moderne qu'équipée (et en grande partie de par mon ingéniosité).

« Faites comme chez vous ! Qu'est-ce que je vous sers ? Scotch ? Whisky ? Martini ? ... »

Mon regard s'attarde un instant sur la belle rousse, que je fais venir chez moi pour la toute première fois, bon Abby aussi, mais elle disons que c'est un peu plus... spécial.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♥ Folle amoureuse du sexy Stark


Δ Messages : 324
Δ A Seattle depuis le : 01/05/2012
Δ Un petit plus : Comme le phénix, l'Amour est une flamme ardente qui peut toujours renaître de ses cendres.
Δ Avatar : Famke Janssen

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Sam 31 Aoû - 22:15

J'étais là, dans ce taxi avec une mutante gothique capable de contrôler le sable, en direction de la villa du très connu Tony Stark. Comme ça, ça peut paraître étrange voire même impossible mais c’est bien le cas, j'avais rencontré cette jeune femme alors qu'elle perdait la maîtrise de son pouvoir et j'avais aussi recroisé le séduisant play-boy milliardaire. La première fois avait été à la fois formidable et horrible dans le sens que j'avais fait sa connaissance et c'était presque l'homme parfait mais que j'étais mariée et donc, l'apprenant il me mit un râteau. Autant vous dire que je n'étais pas des plus calmes dans ce taxi. Je regardais Abby à coté de moi, elle avait l'air vraiment excitée à l'idée même de notre destination. Moi...disons que j'avais plus de réticences. Le voyage fut silencieux même si j'étais sure que des dizaines de questions lui brûlait les lèves. Nous sommes arrivées devant la grande villa de Stark, et je la trouvais aussi démesurée que son ego. Mais bon c'était Tony et je l'aimais aussi pour ça. Je payais le taxi avant de voir la gothique se pincer fortement le bras ; sûrement pour vérifier que ce n'était pas un rêve. Nous nous approchions de la double grille métallique. Je vis Abby chercher une sonnette mais les grilles s'ouvrirent toutes seules, il avait sûrement des caméras de surveillance et nous avait vu approcher. Abby était partie devant bondissant presque de joie. Arrivées devant la porte d'entrée, nous sommes tombées sur Tony qui nous attendait. Prenant un accent un peu ridicule, il nous dit :

« Oh vous voilà ! Soyez les bienvenues dans mon humble demeure. Mais entrez donc chères demoiselles... »

Ça me tuait ; comment pouvait-il me faire rire alors que j'étais préoccupée, il était le seul qui y arrivait et cela me démontrait d'autant plus l’effet qu'il avait sur moi. Je baissais les yeux après avoir ri à sa petite plaisanterie. Je n'avais pourtant pas à avoir honte de rire mais c'était le fait de tomber sous son charme qui me faisait honte. Ce n'était comme si j'étais mariée mais un petit peu quand même. Soudain, je vis Abby toute excitée dire à Stark :

« Merci de m’avoir sauvé et de m’avoir invitée, je n’en reviens toujours pas ! »

Elle semblait vraiment être fan de Tony, je devais avouer que je la comprenais, il avait tous les atouts pour faire craquer une femme. De son fabuleux sourire à ses yeux noisette, où l'on plongeait sans espoir de retour, tout chez lui était fait pour séduire. Je reportais mon attention sur le milliardaire, il semblait nerveux. Difficilement je détachais mon regard du play-boy pour admirer le salon où il s'était installé. C'était un une décoration assez moderne mais avec plus de Stark.

« Faites comme chez vous ! Qu'est-ce que je vous sers ? Scotch ? Whisky ? Martini ? ... »


Je m'installais sur le canapé des plus confortables, en regardant Abby puis Tony. Je ne savais pas si je devais dire ce que je pensais mais lui rappeler qu'il n'était absolument pas pardonné était trop tentant :

« Désolée Stark mais récemment l'alcool ne m'a aidé qu'à faire des erreurs. Pardon c'est pas ce que je voulais dire, un soda, s'il vous plaît. Et toi Abby ? »

Ce n'était pas très sympathique de ma part mais il m'avait fait souffrir et on ne peut pas dire que j'étais vraiment guérie. Je réfléchissais à mon rêve de ce matin, j'avais vu Stark, qui essayait de me dire quelque chose, un air triste sur la visage. Je me demandais si ça avait un rapport avec la douleur qu'avait eu Stark au Cold Bathory. Rien que d'y re penser, les larmes me montaient aux yeux. Je me mordis la lèvre inférieure pour réprimer ma tristesse. Je ne pouvais pas supporter de voir Tony souffrir.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelx-rpg.forums-rpg.com
avatar
Ex-vampire, Nouvelle scientifique

Δ Messages : 94
Δ A Seattle depuis le : 23/06/2013
Δ Age : 25
Δ Un petit plus : Croque la vie! (même si elle ne t'a rien fait)
Δ Avatar : Pauley Perrette

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Dim 1 Sep - 9:47

La flamboyante Jean m’offrit un sourire radieux, je lui renvoyais au centuple, je ne savais pas qu’il était possible d’être aussi heureux, j’étais dans un taxi avec la légendaire Phénix en direction de la demeure de luxe d’Iron Man.

Une fois arrivé à destination face à la demeure entièrement blanche du milliardaire, je n’en croyais pas mes yeux. Je me pinçais violemment pour être sure que je ne rêvais mais non. Je frottais mon bras douloureux, puis m’approchais de l’immense grille censée le protéger des fans un peu trop encombrant. Alors qu’il avait invité à entrer surement la plus folle de tous ses fans. Je cherchais une sonnette quand la double porte métallique s’ouvrit, nous laissant libre accès à son palace. Car je ne voyais pas d’autres mots pour qualifier le bâtiment imposant que me faisait face. La rousse me suivait tandis que j’avançais à grande foulée sautillante en direction de la porte d’entrée. Là, Tony nous attendait. Je sautais presque sur place, tellement j’étais excitée à l’idée d’entrer dans la demeure de ma star...


« Oh vous voilà ! Soyez les bienvenues dans mon humble demeure. Mais entrez donc chères demoiselles... »

Je ne me fis pas priée pour passer le seuil de la porte de verre. Si n’avait été ouverte je me la serais surement prise dans le nez, tellement obnubilé par l’intérieur.

« Merci de m’avoir sauvé et de m’avoir invité, je n’en reviens toujours pas ! »


Je regardais partout, emmagasinant chaque détail de cette magnifique demeure. C’est sur que ce n’était le grand bâtiment en pierre qui me servait à la fois de labo et de maison. C’était un intérieur très moderne et j’imaginais rempli de gadgets en tout genre.

« Faites comme chez vous ! Qu'est-ce que je vous sers ? Scotch ? Whisky ? Martini ? ... »


La rousse prit place sur l’un des canapés où je pris place à ses côtés malgré mon envie d’aller fouiner partout, de visiter toutes les pièces, de voir l’endroit où le génie de Stark faisait œuvre et l’endroit où il rangeait ses armures. J’aimerais voir tout ça et c’est limite si je me retenais. Mais tout de même, je ne pouvais pas me montrer aussi impolie.

« Désolée Stark mais récemment l'alcool ne m'a aidé qu'à faire des erreurs. Pardon c'est pas ce que je voulais dire, un soda, s'il vous plaît. Et toi Abby ? »


Cette phrase me tiqua à nouveau, il s’était bien passé quelque chose entre eux et ce n’était pas terminé. Cela ne s’était peut-être pas bien fini mais il n’empêche qu’il se dévorait du regard l’un l’autre. J’étais partie soit pour tenir la chandelle soit pour fournir la vaisselle... Le regard de Stark posé sur moi, me fit sortir de mes réflexions, il attendait ma réponse pour aller chercher de quoi boire.

« Euh, je ne sais pas si tu as mon soda préféré. Sinon pour moi, ce sera un diabolo grenadine. Je me tue suffisamment la santé avec mon soda pour ne pas y ajouter l’alcool. Sauf si on fête quelque chose. Euh... Je peux vous tutoyer ? »

Un sourire maladroit marqua mon visage, j’avais tellement l’habitude de tutoyer mes clients qu’il ne m’était pas venu à l’esprit que ça gênais peut-être. Mais avant d’avoir la réponse, mon regard fut attiré par une lumière bleutée sur l’un des murs. Je me levais et me dirigeais de ma démarche sautillante vers Jarvis.


« C’est Jarvis !!! »


Je posais mon doigt sur ce qui servait de serrure à la porte. Puis me sentant observée, je me retournais et cachais ma main dans mon dos comme si j’avais commis un crime. Je pris un air gêné en attendant la réaction de mes deux stars.


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Lun 9 Sep - 18:42

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
A première vue, il semblerait que ma jolie demeure soit également au goût de mes deux nouvelles invitées. Ce qui me rassure quelque peu quand même. Même si l'opinion d'autrui sur mes goûts en matière de déco et d'architecture ne changera en rien ma manière de faire, j'aime à savoir que mon style plait. Et d'autant plus quand cela concerne des fans ou des femmes. D'autant plus que parmi ces deux femmes il n'y a pas n'importe qui... je parle bien sur de cette chère Phénix. Bref, j'essaye comme à mon habitude de les mettre à l'aise le plus rapidement et efficacement possible. Ce qui semble plutôt bien fonctionner, enfin je crois. Tandis qu'Abby semble particulièrement euphorique et fasciner par tout ce qu'elle voit, Jean elle semble beaucoup plus préoccupé voir même contrarié. Je fis un sourire chaleureux à la gothique qui me remercia, avec toujours autant d'enthousiasme, de l'avoir sauvé et invité. Pour moi il était tout à fait normal de l'avoir sauvé, mais je ne me lasserai jamais de recevoir tant de compliments. Même si mon égo est déjà d'une taille démesuré...

« Désolée Stark mais récemment l'alcool ne m'a aidé qu'à faire des erreurs. Pardon c'est pas ce que je voulais dire, un soda, s'il vous plaît. Et toi Abby ? »

Fronçant un instant les sourcils, je pose un instant mon regard sur Jean. J'ai comme l'étrange impression qu'il y a un vilain pique caché sous sa première remarque, je me trompe ? Mon petit doigt me dit aussi que son comportement est en parti le fruit du râteau que je lui ai mis lors de notre dernière rencontre. Enfin ce n'est qu'une supposition... ce n'est pas comme si c'était la première fois que j'avais l'occasion d'observer ou d'encaisser la rancœur d'une femme. Chez toutes les femmes que je n'ai pu combler d'avantage, ça donnait à peu prêt ça... je dis bien à peu prêt. Quand ce n'est pas de la vaisselle cassée ni des claquements de portes. Mais contrairement à mes autres prétendantes, le fait de la voir comme ça m'attriste quelque peu... beaucoup ok ! Mais ce n'est pas moi qui suis marié dans l'histoire et c'était pour la protéger de moi. Tout le monde sait que je ne suis pas l'homme le plus stable du monde et encore moins sentimentalement, même si j'ai eu l'occasion de bien réfléchir à tout ça depuis ce jour et qu'il m'arrive de regretter cette décision. Préférant ne pas relever tout de suite ce petit pique et encore moins en présence d'Abby, je détourne mon regard d'elle pour le poser sur l'autre demoiselle qui passa commande à son tour.

« Bien sûr ! Tutoyons-nous, mettons-nous à l'aise ! Tant que je ne serai pas ton patron, tu en auras le droit. »

Après lui avoir offert un charmant clin d’œil, j'insistais bien sur le fait de se mettre à l'aise. N'étant pas vraiment en état de me prendre la tête pour le moment, tout du moins pas tant que l'antidote de secours ne ferait pas totalement effet sur moi. Me dirigeant vers la cuisine, je mis peu de temps à préparer le soda pour Jean, le diabolo grenadine pour Abby et enfin un bon verre de whisky avec des glaçons pour moi-même. J'apporte tranquillement les boissons aux deux demoiselles en les déposant sur la table basse avant d'aller récupérer la mienne et de voir la brunette en train de faire connaissance avec une partie de Jarvis. En temps normal, je m'inquièterai d'avoir ce genre de fan chez moi, mais elle semble tout de même bien élevé... je dirai même presque passionné par tous mes gadgets. S'intéresserait-elle à tout ça elle aussi ?

« Oh ouai... n'espères pas trop qu'il vienne te dire bonjour, il est un peu timide... Mais si tu veux Jarvis peut te faire visiter les lieux. Par contre évites de poser tes doigts partout, j'ai horreur de ça ! »

Voyant à quel point elle ne tenait pas en place et devinant bien qu'elle en meurt certainement d'envie, autant le lui proposer. Même si dans mon regard, je lui fis également comprendre que j'avais besoin de m'expliquer quelques secondes avec Jean. Histoire d'apaiser au moins un petit peu les tensions et d'éviter que la contrariété de la mutante ne réveille les effets secondaires de la toxine. Sait-on jamais... Cela me gêne de mettre Abby un peu de côté, mais je ressentais vraiment le besoin de crever l'abcès avec Jean. J'attendis donc que le marchand de sable sorte de la pièce, avant de rester debout non loin de ma belle rouquine et de tremper doucement mes lèvres dans mon whisky comme pour me donner du courage. Bizarrement, la gêne s'empare de moi, mais j'arrive malgré tout à le masquer en redressant le menton pour noyer mon regard dans le sien. Je savais que j'allais devoir prendre sur moi et mettre mon égo de côté pour affronter avec tact cette situation embarrassante.

« Je suis... content que tu es accepté mon invitation. Même si je ne vous ai pas vraiment laissé le choix, je veux bien te l'accorder... »

Jouant nerveusement de mes doigts avec mon verre, j'inspire profondément une bonne bouffée d'air avant de venir m'assoir à côté d'elle. Laissant légèrement tomber le masque, je la regarde avec intensité.

« J'ai essayé de te contacter plusieurs fois depuis notre... dernier tête à tête, mais je n'ai jamais réussi à te joindre. Ce que je peux très bien comprendre d'ailleurs. Ce n'était pas dans mes intentions de t'affliger ça... »

(c) AMIANTE



Dernière édition par Anthony E. Stark le Mar 10 Sep - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♥ Folle amoureuse du sexy Stark


Δ Messages : 324
Δ A Seattle depuis le : 01/05/2012
Δ Un petit plus : Comme le phénix, l'Amour est une flamme ardente qui peut toujours renaître de ses cendres.
Δ Avatar : Famke Janssen

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Lun 9 Sep - 22:26

Je sentais le regard de Stark sur moi. Il avait dû remarquer ma pique à peine dissimulée. Il faut dire que je lui en voulais encore pour ce qu'il m'avait fait subir, cette rencontre qui avait été des plus inoubliables que ce soit le charme mystique de Stark, à l'accident de voiture en passant par le baiser et le râteau. Chaque instant était gravé dans ma mémoire comme si cela c'était déroulé la veille. Et à chaque fois que je regardais le milliardaire, ça me rappelait qu'on ne pouvait pas être ensemble. Une douleur commençait à me tirailler la poitrine mais aucun rapport avec un réacteur ARK ou la toxine de l'incident. C'était l'amour qui déchirait mon cœur, je ne pouvais être avec l'homme qui faisait battre mon organe vital car il m'avait mit le râteau du siècle. Je la savais pourtant qu'en m'intéressant à Stark, j'allais souffrir mais le jour où on contrôlera l'Amour n'était pas encore venu. Abby me sortit de mes pensées en demandant à Tony si ils pouvaient se tutoyer et il est vrai que la brunette se sentait plus à l'aise comme ça, tout comme Stark. Ce dernier répondit d'ailleurs :

« Bien sûr ! Tutoyons-nous, mettons-nous à l'aise ! Tant que je ne serai pas ton patron, tu en auras le droit. »


Il fit un clin d’œil à Abby, je n'en fut pas jalouse, m'habituant à ses petits jeux de séduction qui n'en étaient pas vraiment. Tandis que le play-boy s'occupait des boissons, je regardais la gothique excitée comme une puce à l'idée d'être chez son idole. Quand, je la vis sautiller (oui sautiller) vers une lueur bleue que je reconnus tout de suite.

« C’est Jarvis !!! »

Elle avait presque crié le nom de l'intelligence artificielle tandis que Tony ramenait les collations. Je vis Stark à la fois gêné et curieux, ayant pénétré dans la tête d'Abby, je savais qu'en tant que scientifique, elle adorait tout ce qui touchait à la technologie. Jarvis devait être son Dieu électronique. (^^) Stark, plein de gentillesse accepta de prêter son jouet.

« Oh ouais... n'espères pas trop qu'il vienne te dire bonjour, il est un peu timide... Mais si tu veux Jarvis peut te faire visiter les lieux. Par contre évites de poser tes doigts partout, j'ai horreur de ça ! »


Je ne savais pas pourquoi mais le fait de me retrouver seule avec Tony ne me mettait pas vraiment à l'aise. Évidemment que lui me rassurait mais c’est la conversation qu'on allait avoir que me déranger. Parce que je m'étais doutée que la visite guidée improvisée, n'était pas du tout une excuse pour que Stark et moi restions seuls. Je regardais Abby sauter gracieusement derrière Jarvis et un sourire se posa sur mes lèvres. Tandis que la gothique partait le play-boy s'était rapproché du canapé où je me trouvais. Il buvait doucement son verre de whisky, je profitais de chacun des gestes qu'il faisait, sa présence m'apaisant et me tendant à la fois. Nos regards se croisèrent de nouveau, électrifiant tout mon corps comme un frisson. Ses yeux noisettes m'attirant inéluctablement vers la passion que je ressentais pour lui. C'est presque timide que Stark prit la parole :

« Je suis... content que tu es accepté mon invitation. Même si je ne vous ai pas vraiment laissé le choix, je veux bien te l'accorder... »

Je le vis jouer avec son verre, comme s'il avait le trac. Il respira profondément avant de me rejoindre sur le canapé.. Notre proximité me gênant, me rappelant ce fameux après-midi, ce baiser interdit. Nous nous sommes regardés de nouveau, nos yeux ne pouvant se détacher de ceux de l'autre.

« J'ai essayé de te contacter plusieurs fois depuis notre... dernier tête à tête, mais je n'ai jamais réussi à te joindre. Ce que je peux très bien comprendre d'ailleurs. Ce n'était pas dans mes intentions de t'infliger ça... »

En effet, je ne décrochais jamais quand je savais que c’était lui, je ne pouvais pas lui parler. Et devant lui sur ce canapé, je prenais sur moi, pour juguler ma peine. Il m'avait fait souffrir et malgré cela mes sentiments restaient inchangés et je sentais qu'il avait toujours des sentiments pour moi lui aussi. Je bus une gorgée de soda, et pouvant ainsi porter mon regard ailleurs. Je pris une grande inspiration avant de répondre :

« Je sais, j'étais pas mal prise ces derniers temps et je ne savais pas si j'étais prête à te parler, à te pardonner. Mais maintenant ça n'a plus d'importance, c’est du passé. »

Je devais avouer que j'avais un peu menti pour moi ce n'était pas du passé, c'était un présent qui me harcelait continuellement et surtout je ne voulais pas parler de ça. Mais quelque chose qui m'inquiétait encore plus :

« Au fait Tony, qu'est-ce qui t'es arrivé au restaurant ? La douleur dans ta poitrine, c’est un effet secondaire de la toxine ? Ton réacteur ARK qui a des défaillances ? Je suis médecin, ne l'oublie pas. Et...je...je m'inquiète pour toi. »

Je voulais absolument lui venir en aide, je ne pouvais supporter de le voir souffrir. J'aurais préféré mourir que de le voir souffrir.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelx-rpg.forums-rpg.com
avatar
Ex-vampire, Nouvelle scientifique

Δ Messages : 94
Δ A Seattle depuis le : 23/06/2013
Δ Age : 25
Δ Un petit plus : Croque la vie! (même si elle ne t'a rien fait)
Δ Avatar : Pauley Perrette

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Mar 10 Sep - 19:13

Je fus soulagée de savoir que je pouvais les tutoyer, c’était un immense bonheur pour moi et mon bonheur fut à son comble quand Stark me sortit de ma gêne face à Jarvis.

« Oh ouais... n'espères pas trop qu'il vienne te dire bonjour, il est un peu timide... Mais si tu veux Jarvis peut te faire visiter les lieux. Par contre évites de poser tes doigts partout, j'ai horreur de ça ! »

Je ne contenais qu’à grand peine ma satisfaction. J’allais avoir l’honneur de visiter la demeure du playboy dirigée par LE Jarvis. Que demander de plus. Bien sur j’avais eu une petite pointe de regret. Il est vrai que je me conduisais comme une vraie gamine mais l’attitude de ma star m’avait un peu froissée. J’avais l’impression d’être une enfant dont les parents se débarrassaient en leur offrant un nouveau jouet quand il avait besoin de discuter en privé. Mais je ne protestais pas, j’avais l’immense privilège de me trouver dans un rêve d’une réalité époustouflante et ce serait surement moins tendu entre eux s’ils avaient l’opportunité d’avoir un tête à tête. Et puis une visite guidée de la maison d’Iron Man ça ne se refusait pas.

Malgré sa timidité, l’ordinateur commença à me faire la visite me décrivant chaque pièce, il commença par la cuisine puis il me guida jusqu’à la chambre. C’était très dur de ne toucher à rien, mes doigts frémissaient. J’avais envie de toucher à tout, de savoir ce que c’était d’être à la place du grand Tony Stark. Mais je ne voulais pas faire quelque chose qui déplairais à mon idole. Je mémorisais chaque détail de chaque pièce, prenant mon temps, flânant entre les meubles modernes qui habillaient les lieux. C’était bien différent de mon grand loft qui me servait de labo. Chez moi le mobilier était ancien et les murs de pierres, ici par un seul centimètre de pierre ou de bois n’était visible. La couleur qui dominait était le blanc mais sans pour autant brûler les yeux. L’atmosphère était douce et chaleureuse et je m’y sentais bien, qu’elle dommage de ne pouvoir vivre ici tout le temps. Puis je me ravisais, ce sera regrettable de faire exploser un pareil chef d’œuvre d’architecture moderne.

Puis Jarvis me fit descendre quelques marches, je savais ce que j’allais trouver en bas et mon cœur se mit à battre plus fort dans ma poitrine. Soudain devant moi, s’étalait le labo d’Iron Man...


Hors rp:
 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Jeu 19 Sep - 3:05

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
Et le moment tant attendu fini donc par arriver. Me retrouvant enfin seul à seul avec Jean, à nouveau, tentant de revenir à petit pas sur LE sujet à éviter en ce moment. Je suis parfaitement conscient du risque que j'encours en agissant ainsi, mais après tout la vie est courte et tourner autour du pot ce n'est pas vraiment mon truc. Ce qu'elle a certainement dû avoir l'occasion de remarquer. Même si à contre cœur, j'ai du trouver un moyen d'occuper Abby. Ne voulant pas non plus que ma fan favorite se sente froisser, mais par moment, il est important de laisser papa et maman discuter tranquillement entre adulte (^^). Bref, ça y est je l'ai fait. Comme un véritable masochiste, je me suis jeté tête la première sur cette grande pente glissante. C'était quand même largement mieux en face qu'au téléphone...

« Je sais, j'étais pas mal prise ces derniers temps et je ne savais pas si j'étais prête à te parler, à te pardonner. Mais maintenant ça n'a plus d'importance, c’est du passé. »

La bouche légèrement entrouverte, je la referme aussitôt. Je n'avais pas tout à fait terminé de lui dévoiler tout ce que j'avais sur le cœur, mais ces dernières paroles me coupèrent soudainement l'envie de poursuivre. Du passé ? Elle est sérieuse ? J'avoue que cela ne manque pas de me refroidir... bon il est vrai qu'après le super râteau que je lui ai foutu la dernière je ne pouvais pas non plus m'attendre à ce qu'elle me saute dans les bras à la première excuse. M'enfin tout de même... Comme si je venais de me prendre une petite gifle en pleine figure, je ne rétorque rien et me contente d'avaler une nouvelle gorgée de mon whisky. Rha si seulement j'pouvais m’étouffer avec...

« Au fait Tony, qu'est-ce qui t'es arrivé au restaurant ? La douleur dans ta poitrine, c’est un effet secondaire de la toxine ? Ton réacteur ARK qui a des défaillances ? Je suis médecin, ne l'oublie pas. Et...je...je m'inquiète pour toi. »

Elle se fait du soucis pour moi ? Mais pourquoi donc ? Parce que nous sommes amis ? Ou parce que je n'y comprend vraiment rien aux femmes ? C'est quand même super mignon de sa part je dois l'avouer... Même si je n'aime pas vraiment qu'on s'inquiète pour moi, mais venant d'elle c'est tout autre chose.

« C'est vrai ? Tu t'inquiètes vraiment pour moi ? »

Me tournant un peu plus vers elle, je plonge un instant mon regard dans le sien un petit sourire charmeur aux coins des lèvres. Oui, je ne peux pas m'en empêcher. Même si ce n'est pas trop le moment pour la charmer, sachant que je fais maintenant parti de son "passé", m'enfin bon à croire que je ne suis pas de ceux qui lâche rapidement l'affaire... Replongeant à nouveau mon regard ténébreux dans mon verre, je reprend un peu plus sérieusement.

« Rien n'est encore certain... mais disons que c'est comme par hasard depuis l'incident que j'ai ce genre de "défaillances". Tout comme ça le fait chez Abby, mais sur ses pouvoirs. Tout du moins si mes hypothèses sont à supposer exactes... »

Buvant une autre gorgée d'alcool, je laisse le verre sur la table basse puis me laisse tomber à mon aise dans le fond du canapé tout en regardant la belle rouquine. En ce qui me concerne, même si je ne le montre pas autant qu'elle, mon inquiétude est tout aussi forte voir même peut-être pire. N'osant même pas imaginer la voir souffrir... déjà lors de notre petit accident de voiture, j'ai eu une peur monstrueuse de la voir blessé. Même si elle est certainement plus résistante que moi.

« Étant donné que pour ma part, je n'en ai aucun, la toxine se trouvant dans mon corps doit certainement s'isoler là où il y a le plus de concentration d'énergie... »

A savoir mon réacteur ARK. Sauf que contrairement aux mutants ou autres supers-héros, cela risquait peut-être de me tuer à tout moment. Car tout le monde sait à quoi sert mon réacteur. Sauf que je ne voulais en aucun cas parler de ça à Jean, l'inquiéter davantage en lui disant que je suis peut-être mourant. La sachant télépathe, je tente de me montrer le moins inquiet possible, restant à l'aise et légèrement taquin.

« Rassures toi, je prend mes médoc' tous les jours. J'ai trouvé de quoi calmer momentanément mes symptômes et même les vôtres s'il le faut. Et bien que je ne doute absolument pas de tes talents en tant que médecin, ce dont j'aurai à la limite besoin en cas de problème c'est d'un mécano... »

(c) AMIANTE



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♥ Folle amoureuse du sexy Stark


Δ Messages : 324
Δ A Seattle depuis le : 01/05/2012
Δ Un petit plus : Comme le phénix, l'Amour est une flamme ardente qui peut toujours renaître de ses cendres.
Δ Avatar : Famke Janssen

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Ven 20 Sep - 19:26

J'avais remarqué que je lui avais coupé la parole en tentant de m'expliquer. Mais s'il parlait, je ne savais pas si je n'allais pas craquer et je risquais de lui pardonner voire même de retomber dans ses bras comme une vulgaire marionnette sans personnalité, comme un petit chien chien qui venait dès que son maître le sifflait. Ma réponse ne semblait pas vraiment le satisfaire, en même temps il s'attendait vraiment à ce que je pardonne aux premières excuses, ce que j'aurais pu faire si je n'avais pas mon orgueil. Je venais de refroidir ses ardeurs tout comme il me l'avait lors de ce merveill...terrible rendez-vous au restaurant. J'étais presque vengée même si ce n'était pas mon intention de le voir souffrir, je détestais même faire cela, mais ne m'avait-il pas fait la même chose ?  Cependant la vengeance était-elle une bonne option. En tout cas, je regrettais profondément de le faire souffrir. Je ne désirais que le voir heureux et il avait sûrement raison ma situation sentimentale ne permettait pas que l'on soit ensemble. Alors si le problème est réglé, pourquoi est-ce que mon cœur me fait aussi mal ? Pourquoi quand je plonge dans ses yeux noisettes, mon pouls s’accélère ? Je savais la réponse à cette question et cela me déchirait d'autant plus. Sortant de mes pensées plus que douloureuses, je regardais l'objet de mes passions, boire le whisky présent dans son verre. Je fus étonnée de voir que même faire des choses comme boire, Tony arrivait à les faire de façon sexy. M'inquiétant pour sa santé je lui demandais :

« Au fait Tony, qu'est-ce qui t'es arrivé au restaurant ? La douleur dans ta poitrine, c’est un effet secondaire de la toxine ? Ton réacteur ARK qui a des défaillances ? Je suis médecin, ne l'oublie pas. Et...je...je m'inquiète pour toi. »


Voilà que je me mettais à bégayer comme une lycéenne devant le beau quaterback de l'école. Je lis de la surprise dans le regard du play-boy. Ça l'étonnait que je sois inquiète pour lui ? On avait pourtant partager un baiser des plus passionnés et même en admettant que l'on reste amis, il semblait naturel que je inquiète pour lui. Il me demanda :

« C'est vrai ? Tu t'inquiètes vraiment pour moi ? »

Évidemment que je m'inquiétais pour lui, il embrasait ma vie, arrivait à mettre mon cœur en pièce et me faisait vivre chaque instant passé avec lui comme le plus précieux des cadeaux. Tony eut la merveilleuse idée de me faire un sourire extrêmement charmeur, me faisant oublier de respirer durant un instant. Je me repris et regarda mon verre afin de ne pas croiser son regard dévastateur. De ce que je pus voir lui aussi, trouvait son verre intéressant. Je ne pus m'empêcher de dire :

« Bien sur que je m'inquiète pour toi. Tu es....mon ami. »

Je m'étais rattrapée de justesse, gênée, je baissais les yeux et ne vis pas sa réaction. Il reprit, sans que je sache s'il avait deviné mon hésitation.

« Rien n'est encore certain... mais disons que c'est comme par hasard depuis l'incident que j'ai ce genre de "défaillances". Tout comme ça le fait chez Abby, mais sur ses pouvoirs. Tout du moins si mes hypothèses sont à supposer exactes... »


Alors l'incident avait agi sur lui, presque de la même façon que sur les mutants sauf que pour lui c'était mortellement dangereux. Mon inquiétude ne fit que grandir et au fur et à mesure de ses paroles, ma respiration se faisait plus lente, son terrible constat me maintenant littéralement en apnée. Je le regardais reprendre son verre afin d'en vider le contenu, si on continuait à parler aussi gaiement, je risquais de moi aussi me mettre à boire. Soudain des images m'apparurent, Stark était assis avec dans le bar de l'hôtel Parozati et je lui disais :

"Je ne bois d'alcool que pour les grandes occasions mais je pense de plus en plus que vous rencontrer est une grande occasion."

Je me ressaisis, ou du moins j'essayais mais malgré tous mes efforts, je n'arrivais pas à m'enlever le jour de notre rencontre de ma tête. Plus que riche en émotions, cette journée avait produit quelque chose en moi, réveillé des émotions endormies. Soudain, j'entendis que Tony me parlait, je devais me reprendre et me concentrer sur ce qu'il disait car je pouvais en apprendre plus sur ce qui lui arrivait et qui m'inquiétait au plus haut point.

« Étant donné que pour ma part, je n'en ai aucun, la toxine se trouvant dans mon corps doit certainement s'isoler là où il y a le plus de concentration d'énergie... »

Son réacteur ARK. L'appareil qui le maintenait en vie, c'est à cause de la toxine, à cause des super-vilains. Je sentis la colère monter en moi puis me souvenant que si je laissais mes émotions prendre le dessus, je risquais de détruire les meubles de Tony, je me ressaisis. Mais ces criminels ne perdaient rien pour attendre. Je le regardais tentant de ne pas montrer ma colère ou mon inquiétude.

« Rassures toi, je prend mes médoc' tous les jours. J'ai trouvé de quoi calmer momentanément mes symptômes et même les vôtres s'il le faut. Et bien que je ne doute absolument pas de tes talents en tant que médecin, ce dont j'aurai à la limite besoin en cas de problème c'est d'un mécano... »

Il essayait de faire de l'humour, mais c'était seulement pour ne pas avoir à s'inquiéter ou à m'inquiéter, du moins je le supposais. Je baissais les yeux, quittant douloureusement son regard pour fixer le mien sur la poitrine (musclée) de Stark. Tandis que je regardais le mystérieux appareil, ma main vint se poser sur celui comme si j'espérais trouver un moyen de le réparer ou de sentir les battements du cœur de Tony. Mon cœur battait  à tout rompre dans ma poitrine, quand soudain j'entendis comme un cri de joie assourdi :

« Youhoooooooooooooooou !!!!!!!! »

Ce devait être Abby, folle de joie de découvrir le labo d'Iron Man. Ma main quitta le réacteur, presque brusquement. Je rougis, me détournant de Tony avant de finir d'une traite ce qu'il restait de mon soda. Je me levais sans prévenir, me tournais vers le séduisant milliardaire avant de lui dire :

«Momentanément ?  Tony ! D'après mes recherches, les effets de la toxine vont croissants, plus tu utilises ton armure, plus tu vas te tuer. Ce n'est pas quand tu seras agonisant qu'il faudra y penser. »

Je commençais à faire des allers-retours devant lui, un tic que j'avais quand j'étais énervée. Mes poings se serraient, au point que le sang circulait difficilement. De toute manière tout mon corps était dépassé par l'amour, la colère, l'inquiétude que je ressentais. Je repris autoritaire et juste à la fois :

« Tu dois impérativement arrêter d'utiliser l'armure Tony, tout ce que tu vas faire c’est souffrir. Et me faire souffrir....Tony, je tiens à toi. Je ne supporterais pas...non.....Je ne permettrais pas qu'il t'arrive malheur. »

Tout en disant ça, je m'étais approchée. Je le leva avant de l'embrasser aussi fougueusement qu'au restaurant si ce n'est plus. Je ne voulais pas le perdre à cause d'une stupide armure, je ne pouvais me résoudre à le perdre et je décidais que je ferais mon maximum quitte à n'en plus dormir pour trouver la solution à la toxine de l'incident. Je donnerais tout...pour lui.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelx-rpg.forums-rpg.com
avatar
Ex-vampire, Nouvelle scientifique

Δ Messages : 94
Δ A Seattle depuis le : 23/06/2013
Δ Age : 25
Δ Un petit plus : Croque la vie! (même si elle ne t'a rien fait)
Δ Avatar : Pauley Perrette

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Sam 21 Sep - 12:51

Je n’en revenais pas, Jarvis m’ouvrit la porte du laboratoire gigantesque d’Iron Man. J’en restais bouche bée, j’avais à petit pas, comme si je foulais un sol sacré sur lequel je ne devrais pas me trouver mais qui avait tant attisé ma curiosité. Je me pinçais à nouveau comme à l’entrée de la villa pour être sure de ne pas être en plein rêve. Ce geste douloureux eut le malheur de délier ma langue et je poussais un hurlement de pur bonheur qui du s’entendre dans tout le quartier. Même si logiquement aux alentours de la maison de Stark, il n’y avait personne. Je n’avais pas pu retenir ce cri qui fit trembler les vitres. Mais aussitôt arrêté, je me sentais honteuse, c’était des choses qui ne se faisaient pas. De mes deux mains je couvris ma bouche traitresse avant de pousser un petit rire nerveux.

Jarvis déploya toute sa puissance pour me montrer les plans en trois dimensions de l’une des armures de Stark. Un sourire digne du chat violet d’Alice aux pays des merveilles se dessina sur mes lèvres. L’ordinateur m’autorisa à manipuler les éléments de l’armure virtuelle. Je m’amusais comme une petite folle ; à essayer de comprendre comment marchait les armures ainsi que le fonctionnement du réacteur ARK. Je me demandais si le virus qui m’avait atteint affectait le beau milliardaire, car ce n’était pas un mutant. Il est vrai que rien ne disait que le virus ne touchaient que les mutants, si ce trouve, j’aurais été humaine et à proximité, j’aurais moi aussi été atteinte par le virus. J’avais parlé à voix haute comme je le fais souvent dans mon labo. Tandis que des hypothèses naissaient dans mon esprit et que je les développais à l’oral, Jarvis ouvrit le mur pour les dévoiler.

Je m’approchais en courant des armures qui couvraient le mur du fond de la pièce. Des merveilles de technologies qui permettaient au playboy d’accomplir des exploits tous plus phénoménaux les uns que les autres. Je les connaissais toutes avec leur différentes spécificités. Je ne touchais à rien même si mes doigts me démangeaient. Je me contentais d’admirer les œuvres du génie de Tony Stark. Et dire que tout cela lui était venu pendant sa captivité en Moyen-Orient. C’était dingue. Pour couronner le tout, Jarvis fit sortir du centre de la pièce, la dernière Mark d’Iron Man. Personne ne l’avait encore vu hormis Stark évidemment. Je me demandais si je ne bavais pas réellement devant cette armure qui en apparence ressemblaient aux autres mais qui était complètement différente au niveau de l’équipement. L’ordinateur afficha en fléchant les différentes pièces nouvelles ainsi que les améliorations que présentait cette dernière version. Ma main se tendit malgré vers la superbe armure de métal. Je ne fis qu’effleurer la carrosserie froide d’Iron Man.

Pour m’amuser, Jarvis fit bouger l’armure, cette dernière fit une courbette à l’ancienne avant de me faire un baise main. Le métal était glacé mais je m’en fichais, je m’amusais tellement que je partis dans un fou rire monumental. Je jouais avec l’armure dirigée par Jarvis et il semblait s’amuser lui aussi...


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Jeu 26 Sep - 22:08

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
Une étrange gêne reste encore incroyablement perceptible entre nous deux. D'un côté, elle vient de me faire comprendre comme quoi elle et moi c'est du passé et de l'autre je reste persuadé qu'elle ment. Étant pourtant très réputé pour ne faire attention qu'à mon nombril, j'arrive malgré tout à percevoir ses sentiments. Ou du moins je crois. Non, en faite j'en suis certain... elle en pince encore pour moi ! Même si sa citation du mot "ami" me fis grincer des dents, l'hésitation fut bien là. Dans tous les cas, je ne suis pas homme à abandonner et encore moins lorsqu'il s'agit d'une femme. Je voyais bien qu'elle faisait un lourd travail sur elle pour ne pas craquer et il en fut de même de mon côté. Si la technique du "rentre-dedans" n'a pas fonctionné, j'allais donc m'y prendre autrement. J’enfouis pour le moment toutes ces pensées dans un coin de mon cerveau, pour me concentrer sur le sujet de la toxine et de l'effet qu'elle peut avoir tant sur un mutant que sur un humain lambda. Mon réacteur intrigua alors la mutante, qui posa délicatement sa main dessus. La laissant faire sans broncher, j'en profite pour l'admirer en silence, mais me demandant si elle ressentirait les battements de ce cœur qui bat toujours plus vite en sa présence. Manque de bol, cet instant fut interrompu par un cri provenant de mon laboratoire. Je me redresse un instant, commençant presque à m'inquiéter pour ce qui est en train de se passer au sous-sol. Si quelque chose venait à se casser ou à changer de place, je l'aurai su de toute façon...

Me concentrant à nouveau sur ma belle rouquine, je la regarde se lever brusquement pour ensuite faire les cent pas devant moi et me gronder gentiment. Malheureusement pour moi, Jean a eu le temps de comprendre tout ce que j'ai vainement essayé de noyer pour ne pas l'inquiéter. Même si le fait qu'elle s'inquiète pour moi me plais énormément. Je me relaisse tomber dans le fond du canapé, terminant mon verre d'une trait et levant les yeux au ciel. Même si elle a complètement raison, c'est peine perdu pour elle. Devrant se faire à l'idée que je ne suis pas du genre à rester sage et encore moins à être raisonnable et ce même si cela concerne ma propre vie. D'un autre côté, elle m'a l'air véritablement inquiète, en colère et triste de me voir ainsi. Cela fait bien longtemps que je n'ai plus vu quelqu'un se mettre dans un tel état pour... moi. Alors que je m'apprêtais à répliquer à sa première remarque, elle me coupa une nouvelle fois la parole pour me demander d'arrêter de porter l'armure -ce qui me fis légèrement éclater de rire sur le coup- et surtout... qu'elle tenait à moi. Ma bouche se referma d'elle-même. Voilà, elle venait à nouveau de me percuter en plein cœur, de façon positif bien sûr. Et une fois de plus, je n'eus rien le temps de répondre, qu'elle me leva du canapé pour m'embrasser fougueusement. Ou plutôt... sauvagement. Le genre de comportement qui me fait littéralement tourner la tête. Il est bien rare qu'on arrive à me prendre au dépourvu et là ce fut bien le cas.

Totalement séduit par son impulsivité soudaine, par sa fougue et par son côté sexy lorsqu'elle est en colère ou inquiète, je répond à son baiser avec autant de passion. A la base, je m'étais préparé à ce que ce soit moi qui fasse le pas, mais bon je ne vais pas m'en plaindre... A bout de souffle, je romps un court instant le baiser, pour noyer mon regard dans le sien tout en essayant de retrouver l'usage de ma langue.

« Est-ce une manière "amicale" de me prouver que tu tiens à moi ? Ou que tu es inquiète pour ma santé ? Parce que si c'est le cas... hum, j'aime assez. »

Je lui fis un petit sourire complice tout en amenant mes mains au niveau de ses hanches. Elle n'avait pas besoin de s'expliquer, ni de s'excuser de m'avoir dit ça, ni de faire quoi que ce soit... je comprenais et de toute façon je l'avais mérité. Perdu dans son regard, mon cœur battait la chamade comme jamais il ne l'a fait pour une autre femme. A tel point que je me demande si mon réacteur ne risquait pas la surchauffe. Rapprochant mon visage du sien, je frôle ses lèvres avant de les dévorer à nouveau, langoureusement. Comme si leur saveur m'avait déjà manqué. Elle embrassait magnifiquement bien, ce fut même peut-être mieux qu'au restaurant. Il faut dire aussi que le contexte n'est pas le même... Usant cette fois-ci de ma langue d'une autre façon que pour parler, je laisse une de mes mains se balader dans ses jolis cheveux couleur de feu. Rapprochant mon corps un peu plus d'elle à chaque seconde et libérant ce désir de pouvoir à nouveau m'imprégner d'elle, que je refoule depuis notre dernier flirt. Notre baiser se retrouva malheureusement interrompu par les vibrations de mon smartphone -personnalisé à ma façon- se situant comme de part hasard dans une des poches avant de mon jeans. Je soupire un instant avant d'aller chercher l'appareil dans la poche concernée.

« Hélas non, ce n'est pas ce que tu crois... »

Il est évident que je n'allais pas passer à côté de l'opportunité de faire une petite blague perverse. Dressant le mobile à l'écran transparent et aussi fin qu'une feuille de papier, j'appuie sur une des touches me permettant de visualiser ce qui se passe en ce moment même au sous-sol. J'hausse les sourcils lorsque j’aperçois Abby en train de jouer avec ma toute dernière armure. J'avais pourtant dis à Jarvis de la garder à l'abri de tous les regards. N'étant encore qu'un prototype, je préfère éviter de dévoiler mes dernières créations trop vite au grand jour. Même si cette dernière est terminée, je n'ai encore jamais eu l'occasion de tester sa fiabilité.

« Je pense qu'il vaudrait mieux qu'on aille rejoindre notre chère marchande de sable. »

Accompagné d'un petit sourire tendre, je l'invite à me suivre pour prendre la direction de mon laboratoire. J'étais encore sur mon petit nuage et surtout heureux de ce qu'il venait de se produire...

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♥ Folle amoureuse du sexy Stark


Δ Messages : 324
Δ A Seattle depuis le : 01/05/2012
Δ Un petit plus : Comme le phénix, l'Amour est une flamme ardente qui peut toujours renaître de ses cendres.
Δ Avatar : Famke Janssen

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Dim 6 Oct - 8:01


« Momentanément ?  Tony ! D'après mes recherches, les effets de la toxine vont croissants, plus tu utilises ton armure, plus tu vas te tuer. Ce n'est pas quand tu seras agonisant qu'il faudra y penser. »


Je faisais les cents pas, le grondant comme une enfant qui ne voulait pas être raisonnable, ce qu'il était au fond. J'étais vraiment inquiète et je n'avais pas l'impression qu'il comprenne à quel point je l'étais. Il s'enfonce dans le canapé moelleux de son salon, levant les yeux au ciel, attitude que je n’apprécie pas du tout étant donné que je suis lui ouvre mon cœur et toute l'inquiétude qui va avec. C’est donc un regard noir que je lui lance avant de lui couper de nouveau la parole et de reprendre mon sermon :

« Tu dois impérativement arrêter d'utiliser l'armure Tony, tout ce que tu vas faire c’est souffrir. Et me faire souffrir....Tony, je tiens à toi. Je ne supporterais pas...non.....Je ne permettrais pas qu'il t'arrive malheur. »

J'en avais les larmes aux yeux, mais je me retenais. Puis Tony fit quelque chose qu fit plus que me surprendre, il ria. Je fus un peu vexée, je l'avoue mais soudain l'homme des mes rêves (au sens propre comme au figuré) se tut. Presque bouche bée, je ne savais pas ce qui l'avait rendu muet mais j'en profitai pour l'embrasser avec toute la passion que j'avais en moi. Ce geste que j'avais déjà eu eu restaurant était d'autant plus fort de par ma frustration de ne pouvoir être avec lui pour toujours. Dans ce baiser, mon inquiétude et ma colère était mêlés et cependant ce baiser fit s'envoler mes craintes.

Lorsque notre étreinte se brisa se fut pour récupérer de l'air. La passion que nous avions donnée tous les deux était presque palpable. Je ne savais pas pourquoi mais ce qui se passait entre Tony et moi était fort, très fort. Nos regards se croisèrent de nouveau électrifiant mon corps, m'emportant au loin, profondément dans ses yeux noisette qui me fascinaient toujours autant. Au bout de quelques secondes, le play-boy reprit la parole :

« Est-ce une manière "amicale" de me prouver que tu tiens à moi ? Ou que tu es inquiète pour ma santé ? Parce que si c'est le cas... hum, j'aime assez. »

Son sourire me désarma, me faisant rougir, je lui rendis. Nous étions comme deux adolescents vivant leur premier flirt sauf que dans notre cas ce n'était pas qu'un flirt, c'était l'amour à l'état pur. La romance naturelle entre deux êtres qui s'attiraient l'un l'autre. Il posa ses mains près de mes hanches, geste qui me sembla naturel. Pour moi, nous étions déjà ensemble, nous n'étions pas deux personnes qui s'aimaient, nous étions un tout, la fusion par l'amour de deux cœurs, des battements à l'unisson. Le mien battait d'ailleurs plutôt rapidement, il faut dire que sa présence même affolait  tous mes sens. Entendre sa voix me faisait voyager, sentir son odeur me détendait, admirer son corps si parfait me faisait fondre, frôler sa peau si douce me donnait des frissons, goûter ses lèvres était un pur délice... Tout cela réunit me coupait le souffle et accélérait mon pouls. Comme pour en rajouter à mon état physique déjà instable, il se rapprocha, nos visages se frôlant presque. Il posa ses lèvre sur les miennes et m'embrassa avec fougue. Il avait ce don de me faire sentir unique quand il m'embrassait, le don de me faire voyager là où il n'y aurait que nous. Il pouvait faire tout ça en me donnant un baiser. Et celui-là était d'autant plus spécial, que c'était le premier que Tony me donnait. Avant cela avait toujours été moi, et ce pas en avant dans notre relation me mit sur un nuage. Tandis qu'il passait sa main dans mes cheveux, les miennes s'était enroulées autour de sa nuque. Nous étions presque collés et cette proximité me fit frissonner.

J'étais réellement dans un état euphorique. Quand je sentis quelque chose vibrer dans la poche de l'homme que j'aimais et celui-ci stoppa notre baiser. Notre rapprochement me permettant de sentir tout objet présent sur lui, je devinais que c'était son portable mais il ne put s'empêcher de soupirer avant de faire une réflexion peu convenable :

« Hélas non, ce n'est pas ce que tu crois... »


Je levais les yeux au ciel, découvrant cette facette un peu gênante de Stark et le regardait fixer l'appareil, découvrant par la même occasion, la gothique jouer avec l'armure de Tony. J'eus un sourire et oui, Abby était une fan et Tony tenait à ses jouets alors il était normal qu'il préfère aller veiller de ses propres yeux sur son tout dernier gadget.

« Je pense qu'il vaudrait mieux qu'on aille rejoindre notre chère marchande de sable. »


Il me fit un doux sourire que je rendis avec joie. Cependant tandis qu'il partait en direction de son labo, je l'attrapais par le bras et lui dit :

« Ne crois pas que ce merveill...ce baiser me fera oublier que tu es en danger de mort. Et je ne te lâcherai pas tant que tu ne seras pas devenu raisonnable. Quitte à demander appui à notre chère gothique. »

Je le pris par la main, et lui une bise avant de le suivre. Nous descendîmes un bel escalier avant d'arriver dans le laboratoire du grand Tony Stark. Abby était en train de s'amuser avec Jarvis qui contrôlait le dernier prototype d'armure de mon beau milliardaire. Je retins un rire devant l'étrange spectacle et me demandait quelle allait être la réaction de la mutante.

HRP:
 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelx-rpg.forums-rpg.com
avatar
Ex-vampire, Nouvelle scientifique

Δ Messages : 94
Δ A Seattle depuis le : 23/06/2013
Δ Age : 25
Δ Un petit plus : Croque la vie! (même si elle ne t'a rien fait)
Δ Avatar : Pauley Perrette

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Dim 6 Oct - 12:26

Je m’amusais comme une folle en compagnie de Jarvis, n’imaginant même pas ce qui se passait à l’étage. Je profitais simplement de l’occasion qu’il m’était donné de m’amuser. J’ai toujours été comme ça, c’est rare que quelque chose soit sérieux chez moi sinon je m’ennuie. C’est ce qui expliquer peut-être le nombre d’explosion de mon labo même si maintenant, j’essaye de les limiter car cela me coute cher en équipement à force. Bien sur j’avais développé un fort sens du système D car sinon je serais ruinée depuis longtemps. Mais si seulement j’avais un centième de la fortune de Stark, je pourrais m’offrir un labo digne de ce nom et faire partager mes expériences.

Mais bon, je ne devais pas penser à ça, sinon ça allait me déprimé et face à une journée comme celle là, ce n’était pas le bon moment, j’attendrais un autre jour. Ce n’était pas pressé. Un jour, je pourrais faire ce que je veux avec mon argent durement gagnée et je ferais des choses à la mesure de celle que fait Tony. Rien que dit penser un sourire toujours plus grand se fixa sur mes lèvres, tandis que je mis a tournoyé sur moi-même pour extérioriser ma joie. Ma maladresse me rattrapa et je me pris les pieds dans les marches qui parsemaient l’intérieur du labo. L’amure sentant venir la catastrophe m’arrêta avant que je ne fasse une dure rencontre avec le sol de la pièce qui ne possédait ni coussin ni moquette moelleuse ou atterrir.

A peine, redressée, j’entendis la porte du labo s’ouvrir sur mes deux stars. Je marquais un temps avant de remarquer qu’ils se tenaient amoureusement la main. Un regard se fit plus tendre devant ce spectacle. Ils faisaient un beau couple. Puis évitant de m’attarder sur ce point qui était venu confirmer mes pensées, je me précipitais vers les deux amoureux.


« C’est génial. D’où te viennent toutes ces idées ? C’est impressionnant et dire que tu es déjà à 53 Marks, ça fait 53 versions différentes de l’armure, je n’en reviens pas ! »


Puis ne s’attardant pas devant eux, je retournais en courant, sautant au dessus des marches qui me gênaient et retournant admirer le prototype de l’armure. Quelque fois ma maladresse se faisait invisible pour laisser place à une furie. Je ne doutais pas que je donnais cette image mais je m’en fichais, j’étais heureuse et cela transparaissait par tous les pores de ma peau. Je m’étais repositionnée devant l’armure de métal, scrutant un détail qui m’avait échappé jusque là. Je marmonnais, imaginant tout le travail qu’il avait derrière ce simple gadget ajouté à la nouvelle version, tout le génie qui se cachait dans cette « prothèse high-tech », comme il l’avait dit pendant une conférence de presse. A ce souvenir, un éclat de rire jaillit de ma gorge tandis que je sentais deux paires d’yeux me fixé comme si j’étais devenue folle. Ce dont ils n’avaient pas tort...



Hors rp:
 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Jeu 17 Oct - 15:51

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
Les choses prirent enfin un tout autre mouvement, rythme. Cela fait maintenant un bon petit moment que le Phénix et moi nous cherchons. Depuis le tout premier jour où je l'ai vu, en vrai et non à la télévision, je suis tombé sous son charme. Comme sous celui de beaucoup de femmes je dois l'avouer, mais au fil des minutes et heures passé à ses côtés, il y a quelque chose en plus qui s'est développé et cela juste avec elle. Quelque chose de différent, qu'il y a également chez Pepper par exemple, que je ne saurai décrire. Moi qui ai pourtant toujours mon mot à dire pour tout et n'importe quoi, ne trouve rien à dire pour ce genre de situation. Il faut dire que ce genre de sentiment, aussi fort, ne m'a pas très souvent traversé l'esprit... ou plutôt le cœur, dans ce cas précis. Bref, nous voilà enfin dans les bras l'un de l'autre. Elle, peut-être enfin prête à me pardonner et moi prêt à tenter le coup, à suivre mon cœur au lieu de ma tête. Même si cette histoire n'est pas encore totalement réglé car elle reste une femme mariée. Et oui, on dirait pas comme ça, mais j'ai des valeurs...

C'est donc après une étreinte particulièrement passionnée et fougueuse, que nous nous dirigeons en direction de mon laboratoire personnel dans lequel se trouve cette chère gothique. Sachant qu'elle est en train de faire mumuse avec mes plus précieux jouets, je préfère garder un œil sur tout ce qui s'y passe. Même si je reste encore quelque peu chamboulé (positivement bien sur) par ces délicieux baisers échangés avec la belle rouquine. Tandis que nous descendons les marches, elle m'attrape par le bras pour ma rappeler que malgré ce qu'il vient de se passer, elle ne lâcherait pas l'affaire concernant mon état de santé. Bien sûr... ça aurait été trop beau pour être vrai, mais bon je reste touché par autant d'inquiétude et d'attention. Je me contente donc de lui sourire, tendrement. Entremêlant mes doigts avec ceux de Jean, nous entrâmes enfin dans mon laboratoire. Au travers de la baie vitrée, j'eus juste le temps d'apercevoir la gothique dans les "bras" de mon armure en train de l'aider à se redresser après certainement une chute ou un pas de tango. Entrant dans la pièce aux côtés de ma charmante mutante, je me racle la gorge histoire d'attirer l'attention.

« C’est génial. D’où te viennent toutes ces idées ? C’est impressionnant et dire que tu es déjà à 53 Marks, ça fait 53 versions différentes de l’armure, je n’en reviens pas ! »

Bon au moins, il ne semble pas qu'elle se soit ennuyé. Finalement, c'est la première fois que Jarvis fait office de guide pour ma villa, mais a l'air de plutôt bien se débrouiller concernant le divertissement... peut-être même un peu trop justement. Un sourire plus que fier se figea sur mes lèvres, posant mon regard sur une de mes dernières créations.

« Un magicien ne révèle jamais ses secrets... Tout ce que je peux dire, c'est que toutes mes créations proviennent de mon imagination. Il est vrai que cela parait impressionnant, mais cela m'a également coûté de nombreuses nuits sans dormir et d'années de travail acharné... »

Oui bon j'exagère peut-être un peu, car j'arrivais tout de même à trouver le temps de m'amuser. Mais c'est aussi en grande partie vrai. En faite, c'est surtout lorsque j'ai une sacrée baisse de moral que je travaille le mieux. Et il est clair aussi que si je n'avais pas tous ces moyens financiers, je n'aurai jamais pu en arriver là. Fixant à nouveau la gothique, difficile de ne pas voir à quel point elle est heureuse je dirai même comblé d'être ici. Je ne pensais pas que ce labo ou que mes inventions pouvaient apporter tant de joie. Elle se mit à scruter l'armure, comme si c'était une véritable œuvre d'art. Ce qui est le cas, faut l'avouer. Il est vrai que même si je suis bien souvent très fier de mon travail, je reste un grand perfectionniste et crains donc constamment que mes créations ne frôlent pas la perfection. Raison pour laquelle je ne cesse d'améliorer mes armures. L'éclat de rire de la gothique me fit légèrement sursauter, ne m'attendant pas du tout à cela. Je la regarde un instant, comme si elle venait d'une autre planète.

« Les deux antidotes que vous avez mis en préparation sont prêt, Monsieur. »

Tournant un instant sur moi-même, je cherche le plateau des yeux avant d'apercevoir mon robot partir dans une toute autre direction avec. Je claque des doigts plusieurs fois avant de rétorquer :

« Hey, le débile ! C'est ici que ça se passe ! »

L'I.A. s'avança enfin vers nous, un plateau au bec sur lequel se tient les deux antidotes en question. Regardant les deux femmes qui sont à mes côtés, je leur présente ma dernière création, bien loin d'avoir un quelconque rapport avec la mécanique ou le monde électronique.

« Comme j'ai déjà eu l'occasion d'en discuter avec Jean, j'ai en quelque sorte trouvé le moyen de stopper les symptômes de ce qui nous ronge, durant un certain temps. Rien d'extraordinaire, mais c'est toujours ça... en attendant de trouver mieux. »

Je fixe intensément Jean durant un instant. Il est vrai que ce domaine est plus de son ressort que du mien et que sans elle, pour ce coup-là, je risque d'être bien paumé.

« Bref, si vous avez confiance... servez-vous ! Ne vous en faites pas, y'a rien dedans qui puisse vous transformer en Hulk... »

(c) AMIANTE



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♥ Folle amoureuse du sexy Stark


Δ Messages : 324
Δ A Seattle depuis le : 01/05/2012
Δ Un petit plus : Comme le phénix, l'Amour est une flamme ardente qui peut toujours renaître de ses cendres.
Δ Avatar : Famke Janssen

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Sam 2 Nov - 15:47

C'est main dans la main que nous descendions l'escalier menant à son sanctuaire/laboratoire , pouvant apercevoir grâce à une baie vitrée, l'intérieur de la pièce avant même d'y entrer. Abby semblait bien s'amuser avec Jarvis, même s'il était en train de l'aider à se relever, une preuve de la maladresse naturelle de la jeune femme. Tony fit remarquer de façon explicite à la gothique sa présence et celle-ci se précipite sur nous, telle une...superfan !

« C’est génial. D’où te viennent toutes ces idées ? C’est impressionnant et dire que tu es déjà à 53 Marks, ça fait 53 versions différentes de l’armure, je n’en reviens pas ! »

Abby semblait euphorique, à la limite de ce que j'appellerais la psychose de la fan. Elle devait être au paradis. J'avais entre-aperçu dans son esprit qu'elle aimait la technologie et la recherche scientifique, Tony et elle étaient faits pour s'entendre. Et voir en exclusivité le tout dernier modèle d'Iron Man la mettait en joie. Je regardais le super-héros en question, et le vis sourire, une pointe de fierté sur son visage. Un sourire se posa aussi sur le mien, ça me mettait tellement en joie d ele voir heureux. Même si je n'oubliais pas qu'il cachait sa souffrance, je me plaisais à l'admirer, tout guilleret.

« Un magicien ne révèle jamais ses secrets... Tout ce que je peux dire, c'est que toutes mes créations proviennent de mon imagination. Il est vrai que cela parait impressionnant, mais cela m'a également coûté de nombreuses nuits sans dormir et d'années de travail acharné... »

Mon sourire faiblit un peu, je savais ce que cette idée géniale lui avait coûté, un séjour au Moyen-Orient en tant que prisonnier. Je ne le connaissais pas à cette époque, mais j'avais entendu parler de la prise d'otage du génie en matière d'armement : le grand Tony Stark. Et ce souvenir me déplaisait au plus haut point. Un rire me sortit de mes pensées, Abby venait de rire comme ça, sans raison apparente, je me suis dit que c'était nerveux et lié au fait qu'elle était avec son idole. La réaction de Tony à ce moment-là aurait valu une photo, tellement il était surpris. Un autre voix me tire de ma surprise et de mon amusement, plus...distinguée, celle de Jarvis. L'intelligence artificielle indiquait la disponibilité de deux « antidotes ». Une fois encore la surprise se lit sur mon visage, Tony m'en avait parler, mais je ne pensais pas qu'il en avait prévu plusieurs. Après une très légère altercation avec un robot, mon super-héros nous présenta les boissons....verdâtres.

« Comme j'ai déjà eu l'occasion d'en discuter avec Jean, j'ai en quelque sorte trouvé le moyen de stopper les symptômes de ce qui nous ronge, durant un certain temps. Rien d'extraordinaire, mais c'est toujours ça... en attendant de trouver mieux. »


Tony me regarda fixement, je compris qu'il souhaitait ma collaboration pour l'amélioration du sérum et j'allais la lui donner avec joie. Nous allions même travailler en trio, les compétences en chimie de notre amie gothique, pouvant être d'une aide précieuse. Iron Man reprit :

« Bref, si vous avez confiance... servez-vous ! Ne vous en faites pas, y'a rien dedans qui puisse vous transformer en Hulk... »

Je souris à sa plaisanterie, faisant partie des X-men, je connaissais quelques vengeurs et le Dr. Banner était un de mes amis. Bref, ayant toute confiance en Tony, je pris un verre et bu quelques gorgées du breuvage. Et je dois dire que c'était absolument écœurant , voyant quel goût ça avait, j'entrepris de finir mon verre d'une seule traite afin d'avoir le moins possible à supporter cet horrible goût.

« C'est horrible. », dis-je malgré tout, avec un sourire. « Quand on travaillera sur l'antidote, on prendra un  peu de temps pour en modifier la saveur si vous ne m'en voulez pas. »

Je regardais la gothique, boire son « cocktail » avec compassion. Et petit à petit, je sentais mon corps moins fatigué. Bon, je ne pétais pas la forme non plus, mais je me sentais mieux. Le contrôle de mes pouvoirs me revenait lui aussi tout doucement et j'en fus soulagée. Tony était vraiment un génie en quelques semaines, il avait réussi à mettre au point un cocktail qui atténuait les symptômes, si on travaillait tous les trois, j'étais quasiment certaine que nous allions trouver l'antidote définitif.

« Si je peux me permettre, je pense que nous pourrions mettre nos connaissances en commun, pour trouver le moyen de détruire la toxine. Abby, serais-tu d'accord pour nous aider ? Je sais que tu as un très bon niveau en chimie organique et ce serait un plaisir de travailler avec toi. Tu es pour, Tony ? »


J'étais certaine qu'il allait dire oui et je ne pus m'empêcher de me dire que nous allions faire une très bonne équipe tous les trois.

Hrp:
 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelx-rpg.forums-rpg.com
avatar
Ex-vampire, Nouvelle scientifique

Δ Messages : 94
Δ A Seattle depuis le : 23/06/2013
Δ Age : 25
Δ Un petit plus : Croque la vie! (même si elle ne t'a rien fait)
Δ Avatar : Pauley Perrette

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Sam 2 Nov - 16:56

« Un magicien ne révèle jamais ses secrets... Tout ce que je peux dire, c'est que toutes mes créations proviennent de mon imagination. Il est vrai que cela parait impressionnant, mais cela m'a également coûté de nombreuses nuits sans dormir et d'années de travail acharné... »

Un sourire adorable m’était adressé avec cette phrase qui ne répondait presque pas à ma question mais qui me satisfaisait, il gardait sa part de mystère et c’était tant mieux, je ne m’attendais pas à ce qu’il se dévoile entièrement à moi et même au contraire, je ne voulais pas. Je préférerais qu’il garde cette distance entre nous deux, cela m’éviterais de tomber sous son charme comme tant de filles avant, et cela me permettrais de le revoir dans d’autres circonstances. Alors que mon rire avait envahit le labo de Tony, il sursauta et sa tête valait plus que tout l’or du monde. C’était tellement drôle, il ne devait entendre souvent dis donc.
 

« Les deux antidotes que vous avez mis en préparation sont prêt, Monsieur. »
 
Il tourna sur lui-même avant de claquer des doigts en trouvant du regard, les deux antidotes en question, je me rapprochais de ma démarche sautillante, abandonnant à regret la proximité de l’armure de métal.

 
« Hey, le débile ! C'est ici que ça se passe ! »

Je n’aimais pas sa façon de l’appeler mais c’était ainsi qu’il l’avait surnommé et je n’avais pas à m’en mêler, ce qui ne m’empêcha pas de laisser glisser ma main sur l’armature de métal de celui qu’il appelait le débile en une sorte de caresse pour le rassurer sur son état dans le cœur de Tony car je ne doutais pas qu’il faisait partit de ses machines préférés. Sur un plateau se tenait deux étranges mixtures verdâtres qui ne faisaient pas vraiment envie mais Tony présenta comme annulant certains symptômes d’une toxine dont j’ai appris l’existence que ce matin.

« Comme j'ai déjà eu l'occasion d'en discuter avec Jean, j'ai en quelque sorte trouvé le moyen de stopper les symptômes de ce qui nous ronge, durant un certain temps. Rien d'extraordinaire, mais c'est toujours ça... en attendant de trouver mieux. Bref, si vous avez confiance... servez-vous ! Ne vous en faites pas, y'a rien dedans qui puisse vous transformer en Hulk...  »

Avec un grand sourire à la mention du monstre vert géant que je mourrais d’envie de rencontrer, je me saisis de l’un des deux verres remplis de cette mixture que je pouvais déjà définir comme infâme. Mais je m’en fichais, je faisais confiance à Tony et but d’une traite le contenu du verre. La rousse m’avait imité et avait même fini son antidote avant moi. C’est vrai que ça avait un goût horrible mais j’avais déjà vu pire, cela me rappelait le jour où j’avais tenté de faire la cuisine moléculaire et où mon cocktail qui oscillait entre le bleu presque et le marron. C’était quasiment le même goût et cela me fit sourire malgré l’affreux mélange qu’il nous avait servi.

« C'est horrible. Quand on travaillera sur l'antidote, on prendra un  peu de temps pour en modifier la saveur si vous ne m'en voulez pas. »

Mon sourire s’agrandit encore à cette pensée et à cet instant quand elle avait dit le on, j’ai crus faire partie de leur équipe avant de me souvenir que je n’étais pas une brillante chercheuse en physique juste une petite amatrice qui bidouillait des cocktails plus ou moins explosifs dans son labo basse qualité. Je regardais à nouveau autour de moi avec un léger pincement au cœur, Tony avait les moyens de suivre sa passion à fond et cela lui réussissait bien mais je n’étais pas une héroïne comme Iron Man ou Phénix, j’étais juste une mutante lambda qu’ils avaient été obligés de sauver d’une tempête de sable. Et en parfait écho à mes pensées, la rousse reprit avec une idée des plus farfelues.

« Si je peux me permettre, je pense que nous pourrions mettre nos connaissances en commun, pour trouver le moyen de détruire la toxine. Abby, serais-tu d'accord pour nous aider ? Je sais que tu as un très bon niveau en chimie organique et ce serait un plaisir de travailler avec toi. Tu es pour, Tony ? »

Malheureusement je n’avais pas posé le verre qui se fracassa en un million d’éclats en heurtant le sol. La surprise m’avait fait lâcher le précieux récipient qui n’allait plus contenir grand-chose maintenant. A peine remise, je bégayais :

« Je... je suis dé... désolée. Euh... C'est-à-dire... que... que je n’ai pas le... le niveau pour faire partie de... de... de ça. Je veux dire... Je ne suis pas une experte dans mon domaine... Je bidouille dans mon laboratoire sans vraiment arriver à quelque chose... Je... Je... »

Je ne trouvais plus mes mots, je n’avais pas bégayé ainsi depuis le collège où un garçon m’avait demandé de sortir avec lui. Toute mon assurance était partie en éclat à l’identique du verre dont je tentais de ramasser les morceaux, accroupie sur le sol. Ils ne pensaient pas sérieusement que je pourrais faire partie de leur équipe, ce sont des héros et je ne mérite pas de faire partie d’une équipe de recherche.  

« C’est... pas... Vous êtes des héros, des légendes nationales... Je ne peux pas... C’est... »

Bien que les idées soient claires dans mon esprit, les mots ne voulaient pas sortir, comme coincé par une gêne qui m’avait épargnée jusque là. Je ne faisais pas partie de leur monde et j’avais été invitée là par erreur et cela me revenait de plein fouet, tellement que je ne savais plus où me mettre. Je posais délicatement les morceaux de verres les plus gros sur l’un des tables tout aussi transparentes avant de me pencher à nouveau pour ramasser les derniers gros éclats, je ne pouvais pas enlever la poussière de verre qui s’était éparpillé sur le sol à moins d’avoir une balayette. Je me concentrais sur cette tâche car je fuyais le regard de mes deux stars. C’était si embarrassant...

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Mar 5 Nov - 23:56

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
Ayant déjà bien évidemment testé l'antidote sur moi-même avant de le faire goûter à autrui, je savais que je pouvais les aider à calmer leurs symptômes. Tout du moins, c'est ce que j'espère. Je m'en voudrai quand même qu'ils leur arrive malheur par ma faute. Car il est vrai qu'à la base, je suis plus doué en mécanique et ingénierie qu'en chimie organique. Mais tout comme je dû le faire lors de mon alliance avec les Vengeurs avec la physique nucléaire, j'ai tenté d'apprendre mes cours de chimie organique en quelques jours. Un domaine qui ne me plais pas tant que ça, mais qui s'avère plus que nécessaire en ces temps difficiles. Je ne voulais pas me reposer entièrement sur le dos de Jean, ni de Banner et ni de n'importe qui d'autre. C'est pour cela que je pris donc l'initiative de me débrouiller un peu tout seul, d'autant plus qu'avant aujourd'hui, Jean et moi ne nous adressions même plus la paroles... Je fus donc tout de même soulagé de voir qu'elles me faisaient toutes les deux suffisamment confiance pour goûter mon... ignoble antidote. Hyper dégueulasse je vous l'accorde, mais disons que le goût et la saveur de ce machin n'était pas ma priorité. Néanmoins, l'idée de ma belle rouquine de travailler dans un futur proche sur tout ça ne me désintéressait pas. Car il est vrai qu'on ne savait pas encore dans combien de temps on allait trouver le véritable antidote à cette toxine et donc ni combien de temps on allait devoir ingérer cette horrible substance. L'autre sera de toute façon certainement faite sous forme de vaccin. On n'est pas non plus dans Merlin l'enchanteur... J'acquiesce donc à la proposition de Phénix, avant de lui faire un charmant sourire. Abby aussi semble très emballé par cette idée.

Laissant mon petit robot d'amour se charger de débarrasser les demoiselles, je me rapproche de ma toute dernière armure pour l'admirer un instant. Je glisse adroitement mes doigts sous les bras de celle-ci afin de la désactiver. En effet, car celle-ci contrairement aux autres armures peut fonctionner même si je ne suis pas à l'intérieur, comme a pu le constater Abby d'elle-même. Je ne me suis pas encore injecté les capteurs sous la peau, mais... un problème après l'autre. Et puis si jamais Jean apprend que je fais ça, elle risque de me tuer et ma santé aussi, avant elle si ça se trouve. Je me dirige ensuite vers mon bureau afin d'y allumer mes nombreux écrans juste en écartant les bras et en claquant des doigts. Vive le monde moderne façon Stark ! Je survole mes mails durant un instant, tandis que Jean nous fait part d'une autre idée, qui cette fois, ne me séduisais pas vraiment... Bah en faite, quand j'entends le mot "travail d'équipe" ça me fais toujours grincer des dents. Disons que c'est pas vraiment mon truc... J'suis tellement mieux seul, dans mon monde, avec ma musique, mes gadgets... Ah ouai c'est vrai que si on veut sauver le monde ou ses congénères il vaut mieux faire des concessions. Restant de dos à Phénix et à Abby, une grimace orne ma figure. Pas emballé du tout par cette idée et encore moins lorsque j'entends du verre se briser derrière moi. Je ferme les yeux un instant, soupirant. Très émotive la demoiselle dis donc, un peu trop peut-être...

Vu sa réaction et ce qu'elle vient de balbutier, il n'est pas difficile de comprendre qu'elle est plus qu'enchanté par cette idée, mais gêné... parce que oui nous sommes de grands héros -en toute modestie- et faisons parti des plus grands cerveaux du pays. Non pas qu'elle n'en fasse pas parti, bien au contraire je n'en doute absolument pas, mais disons qu'elle est un peu trop débutante à mon goût et que je ne la connais que depuis quelques heures. Mais d'un autre côté... je faisais confiance à Jean. Si elle avait cette idée, c'est parce qu'elle devait ressentir un grand potentiel chez la gothique et qu'il est vrai qu'on ferait peut-être -je dis bien peut-être- une bonne équipe tous ensemble. A méditer. Tandis que Jean attends mon avis et Abby tente de maitriser ses émotions en ramassant sa maladresse, je me pince les lèvres et hésite. Restant toujours de dos aux demoiselles, j'active à partir d'un de mes écrans la fonction nettoyage automatique d'un de mes robots. J'enchaine ensuite aussitôt sur les paroles de la gothique.

« ... Un peu prématuré ? En effet... Car il est vrai que nous n'avons pas droit à l'erreur, ni de perdre du temps... »

Me retournant enfin, je regarde un instant Abby d'un œil sérieux et réfléchis avant de le détourner sur ma belle mutant. Oui je ne suis pas toujours très doué pour être diplomate ni pour rassurer et ni pour ne pas mettre la pression. Mais d'un autre côté, c'était la vérité et il fallait qu'elle en soit consciente, ce n'était pas à prendre à la légère.

« Mais... un peu d'aide à ce stade ne peut qu'être bénéfique. Et puis, il est vrai que tu t'y connais certainement plus que moi en chimie organique... je suppose. »

Haussant vaguement les épaules, je joue machinalement avec mon petit bouc tout en détournant mon attention sur mon robot nettoyeur qui s'occupa d'aspirer tout ce qu'il reste des morceaux et poudre de verre au sol, sans oublier de le faire briller.

« On peut toujours essayer... au moins le temps que tout ça soit réglé... »

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♥ Folle amoureuse du sexy Stark


Δ Messages : 324
Δ A Seattle depuis le : 01/05/2012
Δ Un petit plus : Comme le phénix, l'Amour est une flamme ardente qui peut toujours renaître de ses cendres.
Δ Avatar : Famke Janssen

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Lun 2 Déc - 16:58

Après avoir avalé l'horrible mixture et proposé d'en améliorer le goût, je vis Tony me faire un sourire ravageur qui me fit frissonner. Puis je reportais mon attention sur Abby, m'empêchant ainsi de sauter au cou de mon super-héros ce qui ne se faisait pas trop. Elle finissait le cocktail avec une grimace de dégoût suivi d'un sourire qui me réchauffa le cœur. Je commençais à m'attacher à cette jeune mutante et avait envie de la protéger, mon coté mère poule qui ressortait. Lorsque je proposais d'améliorer le goût terrible de la mixture, mes deux collègues acquiescèrent. Le sourire d'Abby s'agrandit avant de soudain disparaître. De mauvaises pensées obscurcissant sûrement son esprit. Tandis que Tony se dirige vers son armure pour la désactiver, je vis la marchande de sable comme disait Tony, admirer le luxueux laboratoire du milliardaire. Je savais pour le peu de temps que j'avais passé dans son esprit qu'elle peinait à gagner l'argent nécessaire à l’agrandissement de son labo, il fallait le dire d'amatrice. Amatrice mais passionnée, c’est pour cela que je proposais à Iron Man qui se dirigeait vers son bureau une collaboration de nos savoirs respectifs. J'attendais la réponse des deux super-héros, mais seul un bruit de verre brisé me répondit. Abby surprise, avait lâché son verre. N'y prêtant pas attention, je n'avais pu le retenir par télékinésie. Et puis, je m'étais qui cela lui plairait, j'avais omis le fait qu'elle pourrait être gênée par cette proposition.

« Je... je suis dé... désolée. Euh... C'est-à-dire... que... que je n’ai pas le... le niveau pour faire partie de... de... de ça. Je veux dire... Je ne suis pas une experte dans mon domaine... Je bidouille dans mon laboratoire sans vraiment arriver à quelque chose... Je... Je... »


Elle bégayais comme une adolescente devant faire son premier exposé, si elle n'était pas autant mal à l'aise, je m’en serais amusée. Elle tentait de ramasser, le fruit de sa maladresse, et amicale, je posais une main sur son épaule pour la rassurer, avant de l'aider à ramasser les morceaux. Tandis que je l'aidais, je ne pus m'empêcher que le silence de Tony n'était pas rassurant, l'idée de lire dans son esprit traversa le mien. Mais je me retins de peur de faire une bêtise, l'effet du sérum du play-boy n'étant pas encore actif. Celui-ci sans un mot, activa des machines pour s'occuper du verre brisé. Abby continua sa maladroite plaidoirie :

« C’est... pas... Vous êtes des héros, des légendes nationales... Je ne peux pas... C’est... »
, dit-elle, posant les plus gros morceaux de verre sur la table tandis que les machines s'occupaient de la poussière qui restait.

« ... Un peu prématuré ? En effet... Car il est vrai que nous n'avons pas droit à l'erreur, ni de perdre du temps... » continua Tony, m'empêchant de dire des paroles rassurantes à la mutante.

Espérer de la diplomatie de la part de l'élu de mon cœur, semblait vain. Il tourna son regard vers moi. Et mes yeux, habituellement, d'un émeraude chaleureux, étaient froids et plein de reproches. Comme si l'espace d'un instant, le gentil médecin faisait place à la mutante froide et déterminée. Bref, même si je savais que Tony disait vrai, je ne pus m'empêcher de penser qu'il aurait pu être plus doux dans son approche. Ce qu'il dit après, me rassura :

« Mais... un peu d'aide à ce stade ne peut qu'être bénéfique. Et puis, il est vrai que tu t'y connais certainement plus que moi en chimie organique... je suppose. »


Un sourire revint sur mon visage, et un hochement de tête indiqua au super-héros qu'il avait fait le bon choix. Même s'il haussa les épaules, d'un air peu convaincu, il savait qu'il pouvait me faire confiance.

« On peut toujours essayer... au moins le temps que tout ça soit réglé... »


Je pris la jeune mutante dans une accolade amicale, lui fit un sourire radieux, empreint de gentillesse et alors que j'écartais doucement lui dit :

« Ne te rabaisse pas Abby, tu es l'une des nôtres et tes connaissances nous seront autant utiles que ta bonne humeur. Tu n'es pas obligée d'accepter mais ce serait un honneur de travailler avec toi. »

Je lançais un regard à Tony lui indiquant fortement de ne pas me contredire. Avant de me diriger vers lui, me placer à coté de lui et passer un bras autour de sa taille, geste qui me paraissait naturel. Je tendais la main à Abby espérant qu'elle allait l'accepter, les recherches seraient plus durs sans elle. De plus, si elle acceptait, elle gagnerait en assurance,c e qui serait un grand pas en avant pour elle.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelx-rpg.forums-rpg.com
avatar
Ex-vampire, Nouvelle scientifique

Δ Messages : 94
Δ A Seattle depuis le : 23/06/2013
Δ Age : 25
Δ Un petit plus : Croque la vie! (même si elle ne t'a rien fait)
Δ Avatar : Pauley Perrette

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Lun 9 Déc - 7:57

« ... Un peu prématuré ? »

« Oui »

Ma voix était toute timide et je n'étais même pas sur qu'ils m'aient entendus. Mes nerfs étaient en pelote et je ne savais plus à quel saint me vouer. Trop d'émotions se battaient pour savoir qui l'emporterait sur moi. Je ne savais plus où me mettre et l'impression que je n'avais pas ma place ici se renforça. J'étais comme ça. J'avais une occasion en or de vivre un rêve éveillé : travailler avec deux pointures du milieu et il fallait que je joue les timides et les incapables.

« En effet... Car il est vrai que nous n'avons pas droit à l'erreur, ni de perdre du temps... »

Je tentais de me recroqueviller encore plus si c'était possible. C'était dur de se retrouver face à une telle légende et de se voir offrir une telle proposition par une légende tout aussi grande. J'aurais aimée être une petite souris juste là maintenant pour échapper à son regard noisette.

« Mais... un peu d'aide à ce stade ne peut qu'être bénéfique. Et puis, il est vrai que tu t'y connais certainement plus que moi en chimie organique... je suppose. »


Je rougis sous le compliment du playboy même si ce n'en était que plus ou moins un. Je passais d'une émotion à l'autre sans réussir à faire le tri. Je décidais de rester silencieuse et de voir ce qui allait se passer tentant de me faire le plus transparent possible. Je voyais bien que la flamboyante rousse souhaitait placer un mot et je ne l'empêcherais pas, il changerait peut-être de centre d'intérêt. Il haussa les épaules avant d'ajouter :


« On peut toujours essayer... au moins le temps que tout ça soit réglé... »

« Ne te rabaisse pas Abby, tu es l'une des nôtres et tes connaissances nous seront autant utiles que ta bonne humeur. Tu n'es pas obligée d'accepter mais ce serait un honneur de travailler avec toi. »

Un accolade amicale de la rousse et ces paroles réconfortantes de la mutante me firent chaud au cœur et je me voyais mal refuser après ça. Je hochais la tête vigoureusement avec un sourire qui se voulait sur et déterminé mais qui masquait mal les larmes qui menaçaient de poindre. J'allais travailler avec deux héros, je n'en revenais pas. Heureusement que je devais faire bonne figure sinon je me serais sans doute évanouie sous le coup de la surprise. Mais je devais rester droite et attentive car suivrait peut-être des informations importantes que je ne devais pas manquer. Jean repassa sa main dans le dos de Tony dans un geste tendre que je trouvais adorable.

« Tout l'honneur serait pour moi. »


Je fis une pause dans mon discours pour être sur de ne pas me mettre à pleurer de joie avant de reprendre d'un ton plus professionnel.

« Qu'avez-vous déjà trouvé ? »


Je ne doutais pas des recherches effectuées par le génie et cette base me serait surement pour mes propres recherches car je n'avais pas constaté ce changement de comportement chez moi et je n'ai pas plus analysé tout de suite ce qui avait pu me contaminer moi aussi. Déjà mon cerveau réfléchissait à toute allure. Si Stark avait été touché par le produit cela signifiait qu'ils n'avaient pas réussit à isoler le gène X, ce que j'essayais de faire depuis des années sans vraiment réussir. J'étais un peu plus rassurée sur mes capacités. Et tandis que tout tournait dans ma tête, hypothèses, formules chimiques, solutions, problèmes, … J'écoutais avec attention le bilan des recherches de mes deux stars.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Mar 17 Déc - 17:11

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
Dans le genre têtu voir buté, on peut dire qu'il n'y a pas pire que moi. Et pourtant, cela n'a beau faire que quelques minutes que Phénix et moi sommes "ensemble" que ses réactions et son comportement ont un certain intérêt pour moi. Je vois et ressens très facilement sa contrariété face à mon comportement vis-à-vis de la gothique. Malheureusement, il allait falloir qu'elle s'habitue à beaucoup de choses en rapport avec mon comportement. Il est déjà formidable que j'accepte son aide, déjà qu'avec des grosses pointures il m'arrive souvent voir même quasi tout le temps de refuser... He ouai j'aime me faire désirer et travailler en solo. Au moins, je suis certain que le boulot sera soit bien fait soit complètement raté, mais par ma faute et uniquement la sienne. Travailler en équipe n'est pas vraiment mon fort et que je le veuille ou non ça ne se déroule pas toujours comme on le pense ou le voudrait. Néanmoins, on va dire que pour cette fois, principalement pour Jean, j'accepte de faire une exception. D'autant plus que la situation actuelle est plus que critique et assez urgente. J'ai une grande confiance en ma belle rouquine, si elle sent des ondes positives chez cette fille ce n'est peut-être pas pour rien... espérons-le. 

J'observe un instant la gothique avant de dériver mon regard sur Phénix qui se rapproche à nouveau de moi, l'air déjà plus satisfaite que tout à l'heure. Tandis qu'elle glissa une de ses mains délicatement dans mon dos, j'en fais de même avec une des miennes, la prenant par la taille. Je lui souris un instant puis concentre une nouvelle fois mes yeux noisettes sur notre nouvelle coéquipière du moment, scrutant la moindre de ses réactions. Elle semblait... très émue. Rien de très surprenant d'un côté, sachant que d'une part elle fait partie de notre fan club et qu'elle va avoir l'honneur de bosser à nos côtés. Il est vrai que ce privilège n'est pas donné à tout le monde... Hum quoi que peut-être que cela n'était pas si cool que ça. Car là il n'est pas question de faire des expériences amusantes, mais de sauver une population, des héros, des mutants... Lorsqu'elle nous affirma que tout l'honneur était pour elle, j'acquiesce d'un simple signe de tête suivit, finalement, d'un chaleureux sourire. Puis, comme je l'espérais elle repris assez rapidement son sérieux et nous demanda ce qu'on avait déjà trouvé. J'échange un regard avec ma belle rouquine, avant de prendre la parole.

« Pour l'instant, rien de très concret malheureusement... »

Déçu... voilà ce que j'étais et cela pouvait assez facilement se lire sur mon visage. Il est vrai que c'est l'un des rares moment de ma vie ou je n'arrive pas à mettre le doigt sur le problème. C'est comme ne pas trouver le reste d'une division toute simple ! Car oui, si ça se trouve, la solution au problème est toute bête. C'est à contre cœur que je me détache de Jean pour me rapprocher à nouveau de mes ordinateurs. J'appuie sur un bouton, permettant aux hologrammes de s'afficher en grand et au centre de la pièce de sorte à ce que tout le monde puissent admirer mes maquettes virtuelles. A l'aide de mes mains et de mes doigts j'ouvre plusieurs dossiers et plusieurs schémas dont la plupart représentent des cellules tant mutantes qu'humaines, des équations et autres hypothèses en tout genre écrient au brouillon.

« Jusque là... on sait que le virus peut s'attaquer à toutes les cellules du corps, on pourrait même supposer qu'il s'en nourrit. Raison pour laquelle les effets et les conséquences qu'il a sur notre corps sont chroniques. Cela se voit plus facilement chez les mutants de par vos pouvoirs, ce qui vous rend en revanche peut-être plus résistant au virus... Disons que votre corps arrive à se défendre beaucoup plus facilement. C'est ce qui arrive lorsque vous "perdez" le contrôle de vos pouvoirs. Pour les humains lambdas, comme moi par exemple, les effets sont... juste différents. »

Je me pince les lèvres un instant tout en regardant Jean du coin de l’œil. Préférant éviter de dire que je risque donc de faire parti des premiers à en mourir, si je ne suis pas soigner à temps. L'occasion aussi de lui laisser le champ libre afin de prendre à son tour la parole sur le sujet.

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♥ Folle amoureuse du sexy Stark


Δ Messages : 324
Δ A Seattle depuis le : 01/05/2012
Δ Un petit plus : Comme le phénix, l'Amour est une flamme ardente qui peut toujours renaître de ses cendres.
Δ Avatar : Famke Janssen

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Dim 29 Déc - 14:15

Je m'avance vers Tony, heureuse d'avoir pu intégrer Abby à notre groupe scientifique. Me plaçant au coté de l'élu de mon cœur, je passe naturellement mon bras dans son dos en une accolade douce. Tony fit de même passant un bras autour de ma taille. Cette sensation d'union me fit chaud au cœur, et me rassura, me faisant penser que ça y est nous étions ensemble et que rien ne pourrait nous séparer. Sauf évidemment la mort qui risquait d'arriver bien trop vite si Tony continuait d'utiliser son armure. Je regarde mon super-héros me sourire, en notant que je devais trouver un moyen de l'empêcher d'être Iron Man et ça n'allait pas être facile, mais je le ferais quitte à utiliser mes charmes. Je ne voulais pas qu'il risque sa vie, cela m'était insupportable, lâchant des yeux l'homme qui était désormais mien, je tournais mon regard vers Abby rétorquant que l'honneur de travailler avec nous était pour elle.

Plus sérieusement la brune demanda des informations sur la toxine de l'incident, Tony me regarda, sous-entendant qu'il voulait commencer :

« Pour l'instant, rien de très concret malheureusement... »

Je baissais les yeux, il avait raison, les pistes étaient plutôt minces et la mystérieuse invisibilité de la toxine nous laissait perplexes. Une minuscule idée me vint alors en tête mais je l'oublia rapidement lorsque Tony s'écarta de moi pour manipuler les fonctions de son ordinateur et donner la totalité des informations à la gothique. Je le lâchais à contre-coeur, mais fut vite fascinée par la façon dont Tony ouvrait des dossiers, fouillait des fichiers. On voyait que la technologie était son univers. Il arriva rapidement à ce qu'il cherchait et exposa la situation à Abby :

« Jusque là... on sait que le virus peut s'attaquer à toutes les cellules du corps, on pourrait même supposer qu'il s'en nourrit. Raison pour laquelle les effets et les conséquences qu'il a sur notre corps sont chroniques. Cela se voit plus facilement chez les mutants de par vos pouvoirs, ce qui vous rend en revanche peut-être plus résistant au virus... Disons que votre corps arrive à se défendre beaucoup plus facilement. C'est ce qui arrive lorsque vous "perdez" le contrôle de vos pouvoirs. Pour les humains lambdas, comme moi par exemple, les effets sont... juste différents. »

Nos regards se croisèrent, et je retins les larmes qui me montaient aux yeux car il avouait d'une certaine façon que les humains tiendraient bien moins longtemps et cela me déchirait le cœur. Je me mordis la lèvre et continuais avec les informations que je possédais.

« Nous savons aussi que les effets de ce virus vont croissants et donc que c'est une course contre la montre. Et bien sur le plus gros des problèmes, il est totalement invisible la seule preuve de sa présence sont les symptômes que nous présentons. »


Je laissais un petit temps, essayant de récupérer l'idée qui m'avait échappé tout à l'heure. Ça avait rapport avec la certaine furtivité du virus. Je tiltais, arrivant enfin à mettre le doigt sur ce qui me gênait :

« Je crois que j’ai une idée de pourquoi le virus est invisible. N'oubliez pas que ce sont des super-vilains qui nous attaqués et qu'il ont sûrement du travailler ensemble pour réussir à nous avoir. Or, le plus grand des génies des super-vilains, c'est Fatalis. L'ennemi des 4 Fantastiques a sûrement du utiliser...je ne sais pas peut-être l'ADN, de la femme invisible pour rendre cette chose indétectable. Ça vous paraît plausible ? Parce que si c'est le cas, on a peut-être une piste pour le rendre visible. »

Je regardais mes deux collègues désormais, ça avait l'air étrange dit comme ça mais au moins on avait une nouvelle piste.


HRP:
 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelx-rpg.forums-rpg.com
avatar
Ex-vampire, Nouvelle scientifique

Δ Messages : 94
Δ A Seattle depuis le : 23/06/2013
Δ Age : 25
Δ Un petit plus : Croque la vie! (même si elle ne t'a rien fait)
Δ Avatar : Pauley Perrette

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Jeu 2 Jan - 15:45

Un air déçu marqua les traits de Tony Stark quand je posais ma question en essayant de reprendre une contenance même si la tâche s’avérait ardue face à deux monuments tels qu’eux. Il échangea un regard avec la flamboyante rousse ce qui sembla lui donner du courage pour énoncer qu’il avait trouvé, en réalité ce qu’il n’avait pas trouvé.

« Pour l'instant, rien de très concret malheureusement... Jusque là... on sait que le virus peut s'attaquer à toutes les cellules du corps, on pourrait même supposer qu'il s'en nourrit. Raison pour laquelle les effets et les conséquences qu'il a sur notre corps sont chroniques. Cela se voit plus facilement chez les mutants de par vos pouvoirs, ce qui vous rend en revanche peut-être plus résistant au virus... Disons que votre corps arrive à se défendre beaucoup plus facilement. C'est ce qui arrive lorsque vous "perdez" le contrôle de vos pouvoirs. Pour les humains lambdas, comme moi par exemple, les effets sont... juste différents. »

Ainsi même si je n’avais été une mutante et que je me serais retrouvé là-bas il y avait de grandes chances que j’ai été infectée. Cela n’était pas pour me rassurer. Surtout que l’humanité d’Iron Man me revient en mémoire, c’est vrai que ce n’était pas un mutant et qu’il avait été touché lui aussi. Mais cela voulait dire aussi qu’il avait moins de temps que nous pour trouver une solution et cette pensée eut un grand effet sur moi, d’un coup ce virus prit une priorité « number one » dans ma tête. Alors que j’essayais de ne pas me laisser distraire par le jouet que représentait Jarvis et que Stark maniait à la perfection et à la pleine mesure de ses capacités, je remarquais les larmes brillantes qui vinrent scintiller dans les yeux de la belle rousse confirmèrent mon idée et renforcèrent la position de cette priorité. Elle compléta l’exposé de Tony par quelques précisions utiles et une hypothèse intéressante.

« Nous savons aussi que les effets de ce virus vont croissants et donc que c'est une course contre la montre. Et bien sur le plus gros des problèmes, il est totalement invisible la seule preuve de sa présence sont les symptômes que nous présentons. Je crois que j’ai une idée de pourquoi le virus est invisible. N'oubliez pas que ce sont des super-vilains qui nous attaqués et qu’ils ont sûrement du travailler ensemble pour réussir à nous avoir. Or, le plus grand des génies des super-vilains, c'est Fatalis. L'ennemi des 4 Fantastiques a sûrement du utiliser...je ne sais pas peut-être l'ADN, de la femme invisible pour rendre cette chose indétectable. Ça vous paraît plausible ? Parce que si c'est le cas, on a peut-être une piste pour le rendre visible.  »

L’idée était intéressante et méritait d’être creusée. Si ça trouve la toxine était encore dans nos corps mais elle était simplement invisible. Des formules sur la visibilité et l’invisibilité parcouraient mon esprit tandis que je tâchais de rester concentrée sur ce qui se passait sous mes yeux. Je sentais qu’il fallait que j’ajoute quelque chose et je sentais aussi que cette rencontre prendrait bientôt fin, ce qui eut pour effet de me faire un pincement au cœur mais j’espérais que nous aurions d’autres occasions de se voir puisque maintenant je faisais partie de leur équipe de recherche. A cette pensée, je bombais le torse et d’une voix pleinement assurée, je dis :

« Je vais faire des recherches dans cette direction. Il me faudrait simplement un échantillon de votre sang à tous les deux pour pouvoir comparer les différentes réactions de ce que je pourrais tester et... vos numéros de téléphone pour rester en contact. »

Rien ne pouvait me faire plus plaisir que d’avoir les numéros de mes stars et tout fan digne de ce nom ce serait surement évanouit mais je devais rester forte et me montrer assurée pour les aider. Pour une fois je pouvais aider à faire quelque chose d’important pour beaucoup de monde.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Jeu 9 Jan - 10:31

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
En effet, la déception pouvait très facilement se lire sur mon visage. Détestant plus que tout d'être dans l'incapacité de trouver une solution à un problème tout bête si cela se trouve. Moi, le grand Tony Stark, capable de fabriquer toute une armée d'armures ultra-sophistiqués, mais incapable d'en savoir plus sur une toxine infectant mon propre corps et celui de bon nombre de super héros. J'avais réellement de quoi être frustré, à force de me rendre à je ne sais combien de conférences de presses et de ne savoir trop quoi répondre aux questions que se posent non seulement les médias mais aussi la population. Moi qui ai d'habitude réponse à tout, n'en avait aucune. De plus, si des gens innocents et hors super héros tel que Abby par exemple ont pu être infectés, alors le problème est d'autant plus grand et inquiétant. Après avoir tenté de mettre des mots sur le peu d'informations que nous avons, je laisse ensuite ma belle mutante prendre la parole. Mais ne m'attendant pas du tout à ce qu'elle expose subitement une hypothèse plus qu'intéressante. Une hypothèse qui a l'effet d'une décharge électrique sur mon cerveau. Le regard plongé dans le vide, et mes deux mains liées l'une contre l'autre, je médite à pleine vitesse sur cette idée.

« C'est ça... Oui... »

Même s'il y a une infinité d'hypothèse possible à cette heure-ci, celle-ci est loin d'être impossible. Ce serait même très ingénieux de la part de la Fatalis, quoi que surtout terriblement fourbe. Aurait-il osé faire une chose pareille ? Oui, certainement. Cela lui correspondrait plus que bien. Mais comment ai-je pu passer à côté de ça et ne même pas y songer ? De quoi me faire rabâcher une nouvelle fois que le travail d'équipe n'est pas si inutile que ça... Je me gratte nerveusement la tête avant de redresser un peu la tête et de fixer un point se situant entre les deux mutantes.

« Ce fourbe a très certainement prévu son coup longtemps à l'avance, sachant que parmi les héros infectés il y aurait un bon nombre de scientifique dont Richards, son favori si je ne m'abuse. Il savait qu'on partirait instantanément à la recherche de la cellule malade et donc qu'on envisagerait de trouver un remède. Ce qui est logique et prévisible. He ouai, nous les héros avec nos beaux clichés sommes beaucoup trop prévisible... »

Je me redresse et concentre enfin mon regard sur ma belle Phénix, avant de finalement tourner mon attention sur Abby qui pris à son tour la parole. Proposant un prélèvement de notre sang afin d'en savoir un petit peu plus à ce sujet, ce qui n'est pas non plus une mauvaise idée. J'ouvre un des tiroirs de mon bureau principal et en sort une seringue ainsi qu'une fiole dans laquelle j'y avais déjà mis un peu de mon sang.

« Tiens, voilà le mien. Et voilà de quoi prélever celui de Jean, mais... vas-y doucement avec elle ok ? »

Je lui fais un petit clin d’œil, sachant qu'elle ne lui ferait aucun mal et surtout que ce n'est pas une petite aiguille planté dans son bras qui la traumatiserait.

« Pour ce qui est des coordonnées, Jarvis s'occupera de te les envoyer en temps voulu. En attendant... tu peux rester ici et utiliser mon laboratoire. »

Non pas que je doute de la qualité du sien, mais vu l'ampleur du sujet recherché il valait mieux non seulement ne pas perdre de temps, mais avoir les meilleurs outils possible pour travailler dessus. Je me rapproche un instant de Jean, un sourire tendre aux coins des lèvres.

« Si ton idée, aussi folle soit-elle, est la solution... Ce sera grâce à toi. »

...Que bon nombre de vie sera sauvé, dont la mienne. Il est bien rare que ce genre de chose m'arrive, mais mon regard ne manqua pas d'exprimer beaucoup de reconnaissance envers elle. De la reconnaissance dans beaucoup de domaine d'ailleurs... Je lui dépose un doux baiser sur le front tout en restant à ses côtés pendant que la gothique s'occupe de la prise de sang.


(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♥ Folle amoureuse du sexy Stark


Δ Messages : 324
Δ A Seattle depuis le : 01/05/2012
Δ Un petit plus : Comme le phénix, l'Amour est une flamme ardente qui peut toujours renaître de ses cendres.
Δ Avatar : Famke Janssen

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Lun 13 Jan - 16:39

J’attendais la réaction de mes collègues avec impatience,  si ça se trouve, ce n’était qu’une idée farfelue, mais je voulais avoir leur avis. Je tournais mon regard vers Tony, cherchant un indice qui me prouverait que j’ai raison. Je ne vis que son regard fixant un point invisible, comme lorsqu’il réfléchissait intensément. A chaque fois, qu’il faisait ça, je me sentais obligée d’imaginer les petits rouages tourner au-dessus de sa tête d’ange.

« C'est ça... Oui... », Dit-il complétement absorbé par ses pensées. La curiosité de savoir ce à quoi il pensait me titilla mais je me dis que s’il avait une idée il la partagerait avec nous. Un sourire se posa sur mon visage et je poussais un soupir de soulagement. Je remarquais que j’étais restée en apnée, attendant la confirmation de mon super-héros. Car si on avait une piste pour rendre le virus visible, on avait une piste pour lui sauver la vie. J’eus un regard triste mais discret envers l’homme de mon cœur. S’il savait combien ça me faisait souffrir, de savoir que sa vie était menacée. Tony me coupa dans mes réflexions :

« Ce fourbe a très certainement prévu son coup longtemps à l'avance, sachant que parmi les héros infectés il y aurait un bon nombre de scientifique dont Richards, son favori si je ne m'abuse. Il savait qu'on partirait instantanément à la recherche de la cellule malade et donc qu'on envisagerait de trouver un remède. Ce qui est logique et prévisible. He ouais, nous les héros avec nos beaux clichés sommes beaucoup trop prévisible... »


Nos regards se croisent de nouveau, faisant battre mon cœur plus vite et faisant apparaître un sourire sur mon visage dans les moments les plus tristes. Iron man avait ce petit quelque chose qui rendait ma vie meilleure plus légère, sauf quand il s’agissait de sa vie qui était en danger. Abby aussi est d’accord, je dois avouer que mon ego gonfle un peu, moi qui pensait que mon idée bizarre voire farfelue, ils l’acceptaient sans problèmes. Tony se dirigea vers un de ses tiroirs et en sortit un échantillon de sang. Je lui en demandais un aussi pour faire mes recherches de mon côté.

« Tiens, voilà le mien. Et voilà de quoi prélever celui de Jean, mais... vas-y doucement avec elle ok ? »

Il s’adressait à Abby, mais je ne pus m’empêcher de sourire. Tony était trop mignon lorsqu’il s’inquiétait pour moi. Et bizarrement c’était les première fois qu’il le montrait, peut-être parce qu’il l’avait dit sur le ton de la plaisanterie. Son clin d’œil me fit fondre et je me demandais si Tony n’était pas un mutant doté du pouvoir d’attraction ou de séduction. Bref je me reconcentrais sur la discussion alors que mon super-héros parlait des coordonnées à la gothique, je fis de même en lui donnant le nom de mon hôtel ainsi que le numéro de ma chambre et du téléphone, Tony lui dit :

« Pour ce qui est des coordonnées, Jarvis s'occupera de te les envoyer en temps voulu. En attendant... tu peux rester ici et utiliser mon laboratoire. »

Je m’attendais à un hurlement de joie, à un évanouissement dans le pire des cas. Mais non Abby ne réagit pas, elle avait du buguer. Tony se rapprocha de moi, détournant totalement mon attention de la gothique. J’étais à la fois fascinée et un peu effrayée par ce pouvoir que Tony avait sur moi, celui de perdre tout contrôle de mon cœur, lorsqu’il me souriait.

« Si ton idée, aussi folle soit-elle, est la solution... Ce sera grâce à toi. »

Je rougis, espérant de toutes mes forces, que mon idée allait aider. Alors plus vite on en aurait terminé, mieux Tony se portera et mieux je me porterais. Il me donna un baiser sur le front, je fermais les yeux, profitant de cet instant unique, ces quelques secondes où j’étais certaine que quelqu’un m’aimait et me protégerait et réciproquement. Cela fini, je regardais Abby qui continuait à rester plantée là le regard dans le vide, assimilant le fait qu’elle allait travailler chez Iron Man. Je me tournais vers ce dernier et lui dit :

« Je ne suis pas certaine que notre marchande de sable soit en état de me faire cette prise de sang, mais ne t’inquiète pas, je vais m’en charger je suis habituée. »

Je lui souris d’un air angélique avant de faire la piqure, je réussis à la faire sans douleur. Et alors que j’enlevais la seringue et la posait sur le bureau : Abby hurla. C’était ce même cri de joie que l’on avait entendu Tony et moi lorsque la gothique jouait avec Jarvis, mais cette fois-ci j’étais juste à côté, et je notais…qu’il ne fallait pas rester à côté. Heureusement le prélèvement était posé sinon sur le coup de la surprise je l’aurais surement fait tomber. Bref, après cette surprise passagère, je donnais un prélèvement de mon sang à chacun de mes collègues avant de dire :

« Bon, je propose que l’on fasse le point dans trois jours, le temps que Abby déménage certains de ses appareils ici. » Me tournant vers la concernée, je continuais, « Si tu as besoin d’aide pour le déménagement tu as mon numéro. »

Je lui fis un clin d’œil, avant de jeter un regard doux à Tony. Je lui fis un langoureux baiser avant de me diriger vers la porte et de dire :

« J’ai quelques petites choses à régler. On se tient au courant des progrès et on s’appelle, d’accord ? »


J’envoyais un baiser fictif dans les airs en direction de Tony avant de partir en direction de mon hôtel. J’étais heureuse de m’être réconciliée avec Tony et de m’être faite une nouvelle amie. Je ne pus que penser que tous les trois, nous allions mettre fin à ce problème qui durait déjà depuis trop longtemps.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

La flamme peut détruire. Maitrisée, elle illumine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelx-rpg.forums-rpg.com
avatar
Ex-vampire, Nouvelle scientifique

Δ Messages : 94
Δ A Seattle depuis le : 23/06/2013
Δ Age : 25
Δ Un petit plus : Croque la vie! (même si elle ne t'a rien fait)
Δ Avatar : Pauley Perrette

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Ven 17 Jan - 18:14

« C'est ça... Oui... Ce fourbe a très certainement prévu son coup longtemps à l'avance, sachant que parmi les héros infectés il y aurait un bon nombre de scientifique dont Richards, son favori si je ne m'abuse. Il savait qu'on partirait instantanément à la recherche de la cellule malade et donc qu'on envisagerait de trouver un remède. Ce qui est logique et prévisible. He ouais, nous les héros avec nos beaux clichés sommes beaucoup trop prévisible... »

L’idée de Jean Grey semblait enthousiasmer le playboy et me paraissait à moi aussi tout à fait plausible. Il alla vers son bureau pour en tirer un échantillon de sang. J’étais impressionnée par son efficacité. Je me doutais qu’il avait déjà fait ce genre de choses pour ses propres expériences mais de là à en garder près et me le passer sans poser de questions me surprenait.
 
« Tiens, voilà le mien. Et voilà de quoi prélever celui de Jean, mais... vas-y doucement avec elle ok ? »

Je pris l’échantillon et le glissait dans le sac en bandoulière que j’avais posé dans un coin du laboratoire quand je suis entrée. Il me fit un clin d’œil en taquinant la belle rouquine comme si elle était fragile. Je me doutais bien qu’en tant que médecin, elle avait du voir un bon nombre d’aiguille donc je ne me faisais pas de soucis. Enfin sauf pour moi, parce que je ne me sentais pas de planter une seringue dans le bras de ma star. Ce n’est pas le genre de choses que je faisais souvent.

« Pour ce qui est des coordonnées, Jarvis s'occupera de te les envoyer en temps voulu. En attendant... tu peux rester ici et utiliser mon laboratoire. »

J... J’a... J’avais le droit... d’utiliser... son... son... laboratoire. Paralysée, encore une fois, j’étais incapable d’un seul mouvement. Le cri de joie était complètement bloqué dans ma gorge. Je les regardais se rapprocher mais moi j’étais plus capable de rien. Je me demandais pourquoi je ne sautais pas partout pour manifester ma joie surement l’enchainement des situations, cela devait faire trop pour mon esprit. On aurait dit que j’étais plantée.

« Si ton idée, aussi folle soit-elle, est la solution... Ce sera grâce à toi. »

Il aurait pu parler chinois que ça m’aurait fait le même effet. Je sentais pourtant que j’tais prête à exploser, au sens le plus joyeux du terme. Mais impossible. La flamboyante rousse se tourna vers celui qui faisait battre son cœur plus vite pour lui dire mon état comme si je n’étais pas là.

« Je ne suis pas certaine que notre marchande de sable soit en état de me faire cette prise de sang, mais ne t’inquiète pas, je vais m’en charger je suis habituée. »

La médecin se fit la prise de sang et au moment où la piqure toucha la surface lisse du bureau, je me décoinçais.  Ma gorge lâcha le cri si longtemps retenu. J’étais enfin débuggée et je me mis alors à courir partout en sautillant joyeusement. Arrivée juste à côté du playboy, je lui sautais au cou en déposant une bise sonore sur sa joue. Jean nous tendis à chacun une dose de son sang. J’en pris une et allait la glisser dans mon sac. Mon sourire était tellement grand, que je pouvais être sur d’avoir mal aux joues quand il aurait quitter mon visage. Ce ne sera pas de sitôt mais je sentais déjà venir ce moment.

« Bon, je propose que l’on fasse le point dans trois jours, le temps que Abby déménage certains de ses appareils ici. Si tu as besoin d’aide pour le déménagement tu as mon numéro. »

Déménager ? Je trouvais ça excessif mais aussi terriblement... terriblement génial. J’attendais encore l’avis de Tony car ça dépendais surtout de lui. Après tout il n’avait pas forcement envie de me voir débarquer avec mon matériel un peu dépassé et mon enthousiasme envahissant. Elle déposa un baiser très mignon sur les lèvres d’Iron Man avant de partie en direction de la porte du laboratoire.

« J’ai quelques petites choses à régler. On se tient au courant des progrès et on s’appelle, d’accord ? »

Je hochais la tête sans quitter mon grand sourire. Et ces sur ces mots et un geste tendre envers sa nouvelle conquête, elle quitta la pièce. Je me tournais vers Tony et ajoutais :

« Je devrais y aller aussi. »

J’attrapais mon sac mais au moment de franchir le seuil du laboratoire me vint une question.

« J’ai vraiment le droit de venir bosser ici ? »

J’étais sur qu’il pouvait voir toutes la voie lactée d’étincelles dans mon regard et j’espérais vraiment qu’il réponde oui à cette question. Même si je savais que je n’étais pas toujours facile à vivre, ce qui explique pourquoi je n’avais pas de colocataire. Mais je craignais aussi de faire exploser quelque chose dans ce superbe laboratoire. En joignant le geste à la parole je précisais les conditions qu’il devrait accepter s’il acceptait.

« Je suis un peu envahissante et je comprendrais si tu ne veux pas... Surtout que j’ai la fâcheuse tendance à faire de très jolies... boum. Et je m’en voudrais de faire du mal à Jarvis. »

Pour moi Jarvis était le laboratoire même si je savais que ce n’étais qu’un programme, je ne pouvais m’empêcher de le considérer comme quelqu’un avec sa personnalité propre. Mais bon c’était tout moi ça. Donner une âme aux choses, je le faisais tout le temps, ça me faisait de la compagnie et j’avoue que si j’avais Jarvis, ce serait une compagnie de qualité.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Genius, Rich & Sexy... What else ?


Δ Messages : 273
Δ A Seattle depuis le : 02/07/2012
Δ Age : 27
Δ Un petit plus : Il faut parfois courir avant de savoir marcher
Δ Avatar : Robert Downey Jr.

WHAT'S YOUR POWER ?
Fiche du personnage
✖ LIENS •• Good or Bad:
✖ POWER and/or FEATURE:

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   Jeu 23 Jan - 23:25

Le calme après la tempête
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Cicéron) ▽ C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur.
Serait-ce possible que nous puissions enfin approcher du but ? Le résultat de tous ces longs et interminables mois de recherches sur cette satanée toxine pourrait-il être derrière le mystère de cellules invisibles ? Si c'est bel et bien le cas, je ne manquerai pas d'aller faire une jolie tête au carré à ce cher Fatalis. En attendant, j'observe ma belle mutante en train de finalement faire sa propre prise de sang elle-même. Ayant complètement oublié de prévoir la réaction que risquait d'avoir Abby si je lui offre l'opportunité de venir bosser dans ce laboratoire le temps de régler tout ça. Une réaction qui ne se fait pas attendre plus de cinq minutes. Commençant presque à m'habituer à ses réactions de fan en furie, je l'observe comme j'observerai un alien enfermé dans un aquarium. Tout du moins, jusqu'à ce qu'elle m'attrape pour venir me déposer une gentille petite bise sur une de mes joues. Bon, au moins elle sait de quelle façon j'aime être remercier et c'est toujours un plaisir d'apporter autant de joie à une personne, surtout à une fan. Même si l'idée de prêter mon laboratoire chéri à une femme maladroite et assez excessive ne me rassure pas vraiment. Voir même pas du tout. Si elles savaient à quel point je suis égoïste à ce sujet... bon d'accord pas que à ce sujet, mais là c'est légitime tout de même non ? Il allait donc falloir que je modifie un peu les lieux, au moins le temps de son arrivé ici.

Je prends ensuite le temps de saluer tendrement ma belle rouquine, avant de me retrouver seul à seul avec la gothique. Qui semble d'ailleurs ne pas être encore totalement descendue de son petit nuage. Ce que je peux comprendre d'un côté, il est vrai qu'elle ne devait pas du tout s'attendre à passer une journée comme celle-là aujourd'hui et que celle-ci fut particulièrement chargée en émotion. Tant pour elle, que pour moi aussi d'ailleurs. Plongeant dans mes rêveries lors d'un instant, je ne peux m'empêcher d'être soulagé et heureux de m'être raccorder avec Jean. Et puis ce baiser... ne manquera pas de me hanter jusqu'à ce que je puisse à nouveau la revoir. Même si notre relation n'est pas des plus seines pour le moment, je ne regrette absolument pas ce qu'il s'est passé dans le salon. La question de la marchande de sable me fit sortir de mes songes. Détournant mon regard sur elle, je soupire légèrement à sa question. Non, elle n'y croyait décidément toujours pas...

« C'est ce que j'ai dis... oui... il me semble... enfin je crois...  »

Basculant un instant ma tête sur le côté, je fais mine de l'embrouiller un peu histoire de. Frappant mes mains les unes contre les autres, j’éteins le système d'hologrammes avant de me rapprocher de la mutante qui a plus d'une galaxie dans les yeux. Néanmoins, une petite vague de sueur froide me traversa l'échine lorsqu'elle me parla de ses tendances à faire des... "boums" et de son côté envahissant, que j'ai déjà pu constater cela dit. Je grince des dents un instant, avant de finalement mettre aussi les choses au clair, histoire d'être sur.

« Hors de question qu'il y ait le moindre... "boum" ici. Ni le moindre carrelage rayé, fissuré... ni... Enfin je suis sûr que tu sauras te tenir à carreaux... »

Lui adressant un large sourire jusqu'aux oreilles, cela voulait en quelque sorte dire que si elle tient à la vie, elle prendra soin de mes joujoux ainsi que de mon lieu de travail qui n'est pas seulement un endroit où je passe le temps, mais un lieu où je conçois des choses utiles au monde, ou au moins au pays.

« Prends le strict minimum lorsque tu viendras ici, j'ai déjà tout ce qu'il faut et si jamais il manque quelque chose, je m'en occuperai. Je ferai en sorte de réaménager mon laboratoire, histoire qu'on ne se marche pas dessus et que chacun ai son espace de travail...  »

Gardant un petit sourire aux lèvres, mais cette fois plus amicale et dans un but plus réconfortant, je lui donne une petite tape dans le dos avant de me rediriger vers le centre de la pièce.

« Sur ce, ce fut un plaisir... Maintenant que tu as nos numéros, n'hésites pas si tu as des questions ou... de nouveaux bugs concernant tes pouvoirs. Tu ne m'en veux pas si je laisse Jarvis te raccompagner jusqu'à la sortie ? »

Petit clin d’œil suivi d'un geste amical pour la saluer avant qu'elle ne quitte la pièce. Malgré mon côté ronchon et parfois peu enthousiaste, je ne suis pas mécontent de cette nouvelle rencontre, vraiment pas anodine. Je me laisse finalement tomber dans mon confortable siège de bureau à roulette, passant une main dans mes cheveux histoire de me donner un peu de courage avant de me remettre au travail...

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


WHAT'S YOUR POWER ?

MessageSujet: Re: Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le calme après la tempête... ? - Jean & Abby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» le calme après la tempête
» Le calme après la Tempête - 1/72ème
» Après la tempête...
» Le calme avant la tempête...
» Après la Tempête du Chaos
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel X RPG ::  :: Madison Park :: Résidences :: Villa d'Anthony Stark-